Home / Société & Region / Boudjima.. A quand la réception du stade communal ?

Boudjima.. A quand la réception du stade communal ?

Les travaux traînent en longueur et irrite les sportifs en général et les amoureux de la balle ronde en particulier qui se retrouvent ainsi privés de l’unique stade communal dont dispose la commune de Boudjima, localité située à une vingtaine de kilomètres au Nord de Tizi-Ouzou. Annoncé une première fois en réalisation pour la pose du gazon synthétique en 2016 selon la correspondance n° 1329/DJS/2016 adressée au Président de l’APC, correspondance dans laquelle le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya avait informé le premier magistrat de cette commune d’avoir bénéficié d’un projet «phase synthétique» et dont faisait partie de la liste de nouvelles inscriptions au titre de l’année 2016, la nouvelle avait réjouit plus d’un.
Mais voilà que ce stade avait été omis de la liste.
Ceci avait été tout naturellement vécu comme une hogra de la part des autorités de la wilaya pour avoir omis d’inclure cette infrastructure dans les programmes déjà inscrits, d’autant plus que la plupart des aires de jeux des communes limitrophes ont été soit livrées ou en cours de réalisation. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire quant en 2017 et lors de la visite du wali à la commune, une virée fut programmée à l’intérieur de l’enceinte en compagnie du DJS et du BET. Ce qui est était une promesse devient enfin une réalité au grand bonheur des sportifs de la commune. Ensuite, et faisant suite à cette décision, il a été procédé à l’installation de l’entreprise réalisatrice.
Si les travaux ont été bel et bien lancés, il est constaté avec dépit que les travaux n’avancent pas à la cadence souhaitée. L’entreprise chargée de réaliser dix stades à l’échelle de toute la wilaya, comme l’atteste l’avis d’attribution publié le 13 septembre 2017, des stades d’Abi Youcef, Ain Zaouia, Tizi ouzou, Assi Youcef, Illoula Oumalou, Boudjima, Tirmitine, Idjeur, Illiten et Ouaguenoun pour un montant de 760.979.034,20 DA et un délai de 18 mois, semble ne pas pouvoir honorer les délais. A Boudjima, on constate et dénonce le fait que l’entreprise «tourne la plupart du temps avec trois ouvriers « d’où la question : «Est-elle capable de respecter ses délais et ses engagements ?». Une autre question se pose aussi au niveau local : on se demande en effet s’il est «concevable de réaliser pour 76 milliards de centimes avec une équipe réduite et des moyens des plus rudimentaires ?», ou si l’entrepreneur est «entrain de finir ailleurs et que le stade de Boudjima peut attendre ?»
On constate aussi et avec dépit que les «retards sont toujours justifiés (intempéries, manque de main-d’œuvre qualifiée, manque de matière première…) Mais, entre temps, la jeunesse de cette localité attend toujours». C’est donc le Directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya qui est vivement interpellé afin qu’il intervienne et secoue un peu le cocotier pour que les habitants de cette localité qui manque déjà de tout, puissent avoir leur stade.
B. B.

About Letemps

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …