Home / Algérie / Boudjima, des consultations gratuites sont prévues pour ce vendredi: L’Association Garoura au chevet de la santé

Boudjima, des consultations gratuites sont prévues pour ce vendredi: L’Association Garoura au chevet de la santé

Face à la progression de nombreuses maladies, notamment différents types de cancers et autres maladies chroniques dont certaines sont silencieuses, le mouvement associatif à travers différentes localités de la wilaya prend à bras-le-corps le volet dépistage et sensibilisation.

C’est ainsi qu’il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu’une association n’organise ici et là ce type de campagne au grand bonheur des personnes qui sont dans l’incapacité de se faire consulter pour de multiples raisons. Après l’association à caractère caritatif Thamkidouts qui avait organisé, il y a quelques jours, en collaboration avec le bureau de wilaya d’El-Fadjr et l’EPSP de Ouacif une campagne de dépistage précoce du cancer du sein et du col de l’utérus au profit de la gent féminine de la commune Aït Bouaddou, et qui a connu une grande affluence, c’est au tout de l’association écologique «Garoura-eco» du village Tarihant, dans la commune de Boudjima, à une vingtaine de kilomètres au nord de Tizi Ouzou, d’entreprendre une action similaire. Initiée en collaboration avec Rotaract Club Kabylie et l’association universitaire Educ-Santé avec la participation de l’APC de Boudjima et la direction de l’Education, la journée de sensibilisation et de consultation gratuite est prévue pour ce vendredi 11 mai au niveau de l’école primaire du village Tarihant. Les habitants du village et de ceux environnants pourront se faire ausculter par des spécialistes de différentes branches de la médecine. Des médecins spécialistes en diabétologie, ophtalmologie, cancérologie etc, prendront part à cette journée qui va certainement drainer un grand nombre de personnes. Même la scoliose, cette maladie qui touche en général les enfants, sera de la partie. On notera également une conférence sur le cancer du sein qui sera animée par une gynécologue durant l’après-midi du vendredi. La prévalence du cancer sous toutes ses formes et types est très importante ces quelques dernières années. C’est pourquoi aujourd’hui, les efforts sont axés sur le dépistage précoce de cette pathologie qui gagne du terrain. Les spécialistes alertent à cet effet, notamment sur les méfaits de l’alimentation grasse qui est prisée ces dernières années dans les fast-foods. C’est pourquoi on préconise de reprendre l’alimentation traditionnelle connue chez nos ancêtres pour éviter les maladies cancéreuses. Si le cancer du col et de l’utérus a connu une régression ces dernières années en Algérie suite au travail de sensibilisation sur le dépistage précoce, celui du sein continue de progresser. A souligner, par ailleurs, que ce genre de manifestation, comme celle qu’organise l’Association Garoura, vise à permettre aux populations des localités de bénéficier de consultations médicales spécialisées chez elles pour leur éviter de se déplacer au chef-lieu de la wilaya où sont installés la quasi-totalité des cabinets des médecins spécialistes.

45 000 nouveaux cas recensés chaque année

Les chiffres donnent froid au dos. On annonce, en effet, que pas moins de 45 000 nouveaux cas de cancer, de tous types, sont recensés annuellement à travers le pays, pour reprendre la déclaration faite il ya quelques semaines à Tizi Ouzou par le professeur Messaoud Zitouni, coordinateur du plan national anti-cancer (2015-2019) à l’occasion d’un séminaire national sur l’intérêt du dépistage dans la lutte contre le cancer, organisé au CHU de Tizi Ouzou . Cinq types de cancer à forte prévalence sont répertoriés, à savoir le cancer rectal, colorectal, le cancer du sein chez la femme, celui des poumons et le cancer de la prostate chez l’homme. Les progrès socio-économiques sont cités parmi les principales causes de cette hausse du nombre de malades dans notre pays, mais aussi à travers le monde. Les spécialistes indiquent que le cancer est causé par deux éléments importants : l’environnement général, c’est-à-dire les substances toxiques que nous respirons comme le diesel et les comportements nocifs, à leur tête le tabagisme qui cause pratiquement 90% des cancers du poumon, et 30% des autres cancers. Si le dépistage du cancer reste gratuit dans le secteur public, il reste cependant que l’acquisition de certains nombres de produits pour détecter certains cancers en plus des de certains obstacles bureaucratiques sont une embûche qui freine le dépistage. Rappelons, par ailleurs, que le plan national anti-cancer (2015-2019) est doté d’un budget global de 200 milliards DA dont 180 milliards sont consacrés exclusivement à la lutte contre la maladie.

Brahim B.

Check Also

Fête de l’indépendance.. Le vendredi chômé et payé

La journée du vendredi 5 juillet 2019, coïncidant avec la fête de l’Indépendance, sera chômée …