Home / Actualité / Bouhadja devant la commission de discipline

Bouhadja devant la commission de discipline

FLN

Nouveau rebondissement dans le feuilleton Bouhadja. Djamel Ould Abbès passe à l’acte. Le vieux parti a finalement décidé de retirer la couverture politique au président de l’Assemblée populaire nationale, qui refuse de démissionner. Réuni, hier, au siège du parti à Alger, le Bureau politique approuve cette décision. Pour le FLN, l’attitude de Saïd Bouhadja «n’est pas celle d’un homme d’Etat», parce qu’il s’accroche au poste «au détriment de l’institution». Cette décision est, selon la direction du FLN, la conséquence de «l’entêtement de Saïd Bouhadja à refuser d’écouter la volonté de la majorité parlementaire et de présenter sa démission». Samedi dernier à Bouira, Djamel Ould Abbès a donné un ultimatum au président de l’APN pour déposer sa démission. Mais Saïd Bouhadja, tout serein, refuse de céder à la pression, allant jusqu’à appeler les députés à reprendre leur activité. «Le FLN est le parti qui dirige le pays. Et dans l’histoire de l’Algérie indépendante, jamais un membre de ce parti n’a été à l’origine d’une crise dans le pays. Durant la guerre du 1er Novembre, on nous a appris la discipline. Nous ne permettons à aucun responsable au sein du parti d’être à l’origine d’une crise dans le pays», a affirmé Ould Abbès, invitant dans ce sillage Saïd Bouhadja à prendre exemple sur Mehri, Boumaza et Messaâdia et à présenter sa démission du poste de président de l’APN, comme le veut la majorité parlementaire composée des FLN, RND, MPA et du TAJ.

R. N.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …