Home / Actualité / Bouira.. Administrations paralysées et marche des étudiants

Bouira.. Administrations paralysées et marche des étudiants

Le mouvement de grève s’est poursuivi hier à Bouira. Les directions de l’Exécutif et d’autres organismes publics ont été paralysés pour la troisième journée consécutive. La quasi-majorité des établissements scolaires ont également répondu à l’appel de la grève, qui s’inscrit dans le sillage de la contestation populaire pour le départ du système, et un changement radical en Algérie. Les employés de ces directions et organismes ne se sont pas contentés d’une grève, mais ils se sont donné rendez-vous au niveau de l’Esplanade de la maison de la Culture. Des centaines de personnes n’ont pas cessé de scander le départ du gouvernement et de toutes les figures du système, à leur tête Tayeb Belaïz, Nourredine Bedoui et Abdelkader Bensalah.
Les étudiants, de leur côté, ont organisé une marche depuis le pôle universitaire jusqu’au siège de la wilaya. Ils étaient un millier de personnes a avoir sillonné les ruelles de la ville pour réclamer une véritable transition, et non une comédie qui permet au système de se régénérer. Ces manifestants ont également appelé au départ du régime. La décision de désigner Abdelkader Bensalah hier, comme chef de l’Etat par intérim pour une période de 90 jours, a été aussi rejetée par la foule, qui réclame sa démission pour pouvoir instaurer le changement voulu et décidé par le peuple, qui occupe la rue depuis le mois de février. Il faut souligner que les départements et facultés de l’Université ont été paralysés. La mobilisation ne s’affaiblit pas. Avant-hier, des centaines de fonctionnaires sont sortis dans la rue. Il faut s’attendre à une grande adhésion aujourd’hui à la grève générale, pendant que le Cnapeste a appelé à une grève pour ce mercredi.
Ali Cherarak

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …