Home / Actualité / Bouira: Échauffourées entre policiers et manifestants

Bouira: Échauffourées entre policiers et manifestants

La situation est loin d’être calme à Bouira après les échauffourées qui ont lieu dans l’après-midi d’avant-hier entre des groupes d’étudiants sur le campus de l’université Akli Mohand Oulhadj. Dans la matinée d’hier, des dizaines de jeunes, étudiants, lycéens et collégiens, se sont rassemblés à proximité de l’université.
Ils sont venus prêter main forte aux étudiants agressés la veille à leur retour de la manifestation par des personnes étrangères à l’université.
Les forces de l’ordre n’ont pas tardé à intervenir pour disperser la foule qui s’est dirigée ensuite vers le siège de la wilaya. Vers midi, des affrontements ont lieu au niveau du pont Sayeh, où les jeunes émeutiers ont pris pour cible la statue de l’Emir Abdelkader. Plusieurs manifestants ont été interpellés par les forces de l’ordre.
Il faut souligner que des échauffourées ont eu lieu même l’après-midi dans certains quartiers du chef-lieu de wilaya. Les jeunes manifestants ne décolèrent. Ils veulent en découdre avec les forces de l’ordre qui les ont pris en chasse afin de les éloigner du centre ville, où ils saccagent tout sur leur passage, abribus, plantation et panneaux de signalisation. Plusieurs routes sont barricadées. Des établissements publics ont été caillassés. Ainsi, plusieurs commerçants ont baissé rideaux pendant plusieurs heures. Par ailleurs, suite aux échauffourées de mardi entre des étudiants de différentes organisations estudiantines, le conseil de l’université qui s’est réuni dans la soirée, a décidé à l’unanimité de geler les cours ainsi que toutes les activités pédagogiques et scientifiques et toute sorte de manifestation à partir d’hier, et ce jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été prise afin d’éviter toute évolution dangereuse de la situation. Toutes les entrées de l’université ont été fermées, a-t-on constaté, hier. Ainsi, les responsables de l’université promettent d’appliquer la loi contre toute personne dont son implication dans les derniers événements est confirmée. Comme ils ont appelé l’ensemble des étudiants à être vigilants et responsables.
Des appels au calme ont été lancés par des responsables locaux, notamment, M. Limani Mustapha, wali de Bouira et Ahmed Boutata, le nouveau P/APW, qui ont appelé les étudiants à la retenue et la sagesse et les parents d’élèves qui doivent s’impliquer pour mettre un terme à cette situation.
Depuis le début de la semaine, des établissements scolaires sont paralysés dans plusieurs communes de l’est de la wilaya et des marches sont improvisées par les élèves.

Ali Cherarak

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …