Home / Société & Region / Bouira.. La brucellose menace le cheptel à Ath Mansour

Bouira.. La brucellose menace le cheptel à Ath Mansour

Des prélèvements sanguins ont été effectués sur un cheptel de 225 têtes bovines et 106 têtes caprines dans la commune d’Ath Mansour. D’après les résultats, dix vaches et 78 chèvres étaient atteintes de brucellose.

La brucellose sévit encore une fois à Bouira. Un foyer important de la maladie a été découvert ces derniers jours dans la commune d’Ath Mansour, 45 km à l’est du chef-lieu de wilaya, où pas moins de 79 têtes caprines et dix têtes bovines ont été touchées par la brucellose, d’après l’inspectrice vétérinaire au niveau de la direction des services agricoles (DSA). «Des prélèvements sanguins ont été effectués sur un cheptel de 225 têtes bovines et 106 têtes caprines dans la commune d’Ath Mansour. D’après les résultats, dix vaches et 78 chèvres étaient atteintes de brucellose», a déclaré Noura Oulebsir, vétérinaire en chef à la DSA de Bouira.
Ainsi, Mme Oulebsir a affirmé que les têtes atteintes ont été abattues par les services vétérinaires de la wilaya. En plus du cheptel qui a été sérieusement touché par l’épidémie de fièvre de Malte, la brucellose humaine a aussi fait son apparition. Nous avons appris de sources sanitaires que six personnes ont été atteintes par la maladie après avoir consommé du lait de chèvre. Il s’agit des membres d’une seule famille qui fait dans l’élevage caprin à Ath Mansour. Les personnes touchées par la brucellose suivent actuellement un traitement médical. En outre, l’inspectrice vétérinaire a déclaré que cinq têtes ovines touchées par la rage ont été enregistrées par ses services, dont un cas à Ath Mansour et quatre autres dans la région de Sour El Ghozlane au sud de la wilaya. Mme Oulebsir a tenu à lancer un appel en direction des éleveurs de la région d’Ath Mansour et les communes voisines de signaler les cas suspects de leurs cheptels pour éviter la propagation de la maladie.
La vétérinaire a mis l’accent également sur le risque de consommer le lait cru venant du cheptel qui est déjà touché par la brucellose. Notons que le cheptel ces dernières années à Bouira a été exposé à plusieurs maladies. L’an dernier, la fièvre aphteuse a fait des ravages, notamment parmi le cheptel ovin. Parmi les mesures qui ont été prises par les autorités locales, c’était la fermeture du marché hebdomadaire de bétail de la wilaya. Quant aux éleveurs de la wilaya, ils craignent que ce ne soit que le début d’un épisode épidémique qui risque de décimer le cheptel et de porter préjudice à l’ensemble de la filière.
Ali Cherarak

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …