Home / Société & Region / Bouira.. Le Cnapeste dénonce les pratiques illégales du DE

Bouira.. Le Cnapeste dénonce les pratiques illégales du DE

Le torchon continue de brûler entre la direction de l’éducation de Bouira et le bureau du Cnapeste. Les problèmes qui ont été exposés par le syndicat depuis quelques temps déjà demeurent sans aucune solution. Un dialogue de sourds s’est installé entre les deux parties. Pour se faire entendre, le bureau de wilaya du Cnapeste a organisé hier après-midi, un rassemblement devant le siège de la direction, et auquel une foule nombreuse d’enseignants a pris part.
L’action du Cnapeste a été décidée pour répondre aux déclarations du premier responsable du secteur qui a, à en croire les syndicalistes, voulu induire en erreur les enseignants, en envoyant des listes des établissements ayant déjà affiché les résultats du deuxième trimestre. Le syndicat a tenu à affirmer que les chiffres avancés par la direction de l’éducation sont faux. La décision de ne pas remettre les notes du 2e trimestre a été prise par le conseil de wilaya, en guise de protestation sur les agissements irresponsables du DE, selon le coordinateur du Cnapeste. «Quand vous respectez la loi, quand vous donnez l’autorisation pour la tenue des assemblées, quand vous annulez les avertissements abusifs, etc., nous allons remettre les notes», a déclaré Mohamed Taoudiat, coordinateur de wilaya du Cnapeste.
Pour le rassemblement d’hier, M. Taoudiat a souligné que c’est «pour dénoncer les dépassements et les pratiques illégales du directeur de l’éducation et ses abus de pouvoir». «Nous lui avons adressé sept correspondances, à ce jour, nous n’en avons rien, aucune réponse. Nous tenons à lui affirmer que le Cnapeste est un partenaire social par la force de la loi», affirme-t-il. Le bureau du Cnapeste a appelé le premier responsable du secteur de l’éducation à ouvrir les portes du dialogue, pour pouvoir régler tous les problèmes qui sont toujours suspendus, et souligne que ce syndicat travaille dans le respect des lois. Quant aux enseignants qui sont venus en grand nombre, ils ont demandé le départ du directeur de l’éducation.
Ali Cherarak

About Letemps

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …