Home / Société & Region / Boumerdès.. Les commerçants de fruits et légumes ne libèrent toujours pas l’espace public

Boumerdès.. Les commerçants de fruits et légumes ne libèrent toujours pas l’espace public

Qu’attendent les marchands de fruits et légumes de Chabet El Ameur, est de Boumerdès, pour rejoindre leurs box au nouveau marché de proximité réalisé récemment par l’APC ? Ce lieu de négoce, construit à proximité de la mosquée de la ville, contient une vingtaine de box et permettra d’éradiquer un tant soit peu le commerce informel dans cette localité où l’anarchie règne en maître. L’APC a recensé plus de 60 commerçants exerçant dans la ville. Le marché a été inauguré par le wali de Boumerdès, Salmani Mohamed, lors de sa visite mercredi dernier. Les commerçants continuent d’étaler leurs marchandises sur la bordure de la route Mouloud Belkadi, axe principal de la ville. Ils provoquent d’innombrables désagréments aux piétons et aux automobilistes. D’ex-élus dénoncent, par ailleurs, le choix de l’endroit où est construit ce nouveau marché de proximité. «Ce marché ne tardera pas à s’effondrer car il est réalisé sur un remblai», nous dira un habitant du centre-ville.
Un élu du RND nous dira que «le projet du marché ne répond pas aux normes et sa construction sur un remblai risque de mettre la vie des gens en danger. Nous avons toujours refusé le populisme». Un communiqué du RCD local fustige la politique de fuite en avant des élus locaux et considère que la réalisation de ce marché est une manière de dilapider les deniers publics, alors que deux marchés couverts réalisés à coups de millions de cts sont inoccupés à ce jour. Les pouvoirs publics ont construit par le passé deux marchés couverts dans le cadre de la lutte contre l’informel. Ils ont été réalisés par la Direction du commerce et Batimetal. Les commerçants en question ont été transférés dans ces locaux, mais peu de temps après, ils les ont délogés sous prétexte de la chute de leur chiffre d’affaires. L’endroit choisi pour leur implantation est loin du centre-ville, ce qui empêche les consommateurs d’y venir en masse pour faire leurs emplettes. Les marchands de fruits et légumes ont regagné les places qu’ils occupent depuis plusieurs années au niveau de la rue Mouloud Belkadi.
Z. Mohamed

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …