Home / Actualité / Boumerdès, neuf mois après les élections: Le vent de la contestation gagne l’APW

Boumerdès, neuf mois après les élections: Le vent de la contestation gagne l’APW

Rien ne va plus à l’APW de Boumerdès. La tenue de la 2e session ordinaire dont les travaux étaient consacrés aux secteurs de la santé, du tourisme et au budget complémentaire, n’a pas eu lieu et le siège de l’assemblée a failli se transformer en un terrain de lutte entre élus. Sur les 43 élus de l’APW, 23 ont boycotté cette session et dénoncé la gestion du P/APW. Dans une déclaration qui n’a pas été lue par les élus contestataires, le P/APW, Azzedine Gana du MPA, ayant quitté précipitamment la salle après avoir déclaré le report de la session pour absence de quorum, ces élus avancent leur marginalisation et les promesses non tenues du P/APW. Les contestataires reprochent au P/APW de n’avoir pas tenu ses engagements de distribuer les postes à l’assemblée et son non-respect du règlement intérieur de l’APW, est-il écrit sur la déclaration. «L’assemblée est transformée en une entreprise privée», lit-on encore sur le document. Le parti de l’actuel premier ministre, le RND, a dressé une myriade de griefs à l’encontre du P/APW. Dans un communiqué, le RND a dénoncé ainsi les agissements du P/APW et le non-respect de ses engagements, notamment la distribution des postes de l’assemblée. «Le P/APW n’a pas respecté la réglementation en vigueur car ladite session devait se réunir en juin dernier et non en août, car elle est consacrée particulièrement au secteur de tourisme et au vote de budget complémentaire de la wilaya qui intervient à chaque mois de juin de l’année», précise-t-on sur le document. Les élus n’ont pas été conviés à la session et n’ont pas reçu les rapports des travaux concernés à temps. Les contestataires dénoncent leur marginalisation, notamment dans les sorties du wali sur terrain. Certains partis politiques n’ont toujours pas de bureau pour se réunir et dénoncent leur exclusion des commissions de l’assemblée, et trouvent anormale la désignation des mêmes élus dans plus de quatre commissions, alors que la réglementation n’en autorise que dans deux seulement. Les élus contestataires ont exigé une session extraordinaire pour le changement de la composante de l’exécutif. Le P/APW, Azzedine Gana, a qualifié la démarche de dérapage qui n’est dans l’intérêt de personne et qui freine la marche du développement dans la wilaya. Il a même accusé ses détracteurs d’ingrats en raison de leur attitude de courir derrière les postes et les intérêts personnels.

Z. Mohamed

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …