Home / Sports / Boxe: Brahim Bedjaoui, Ent. national militaire «Ces résultats dépassent de loin toutes nos espérances»

Boxe: Brahim Bedjaoui, Ent. national militaire «Ces résultats dépassent de loin toutes nos espérances»

Brahim Bedjaoui, vient encore une fois de s’illustrer, démontrant que c’est avec le travail et la volonté que l’on y arrive. Après avoir été à l’origine des cinq médailles d’or remportées à Mersin dans le cadre des Jeux Méditerranéens, en 2013, voilà qu’il récidive pour le compte du championnat d’Afrique militaire. Ses poulains ont été sacrés champions d’Afrique militaire remportant au passage, les dix médailles en vermeil ne laissant que des miettes à leurs adversaires.

L’on imagine que vous êtes satisfait des résultats enregistrés par vos boxeurs ?
Pleinement, je suis satisfait de la manière et de la discipline dont ont fait preuve nos éléments.

Quel est votre avis sur le niveau de la compétition ?
Vous pouvez dire que c’est un championnat civil et non militaire. L’on retrouve les mêmes boxeurs de nations présentes venues pour décrocher le titre et non pour faire de la figuration. Ce sont des boxeurs de valeur, qu’on a vu évoluer à Tarragone dans le cadre des Jeux Méditerranéens ou encore dans les différentes compétitions continentales ou mondiales, je dirai simplement que le niveau a été largement au dessus de la moyenne.

Est-ce une habitude de voir nos capés remporter des titres comme ça sur le plan Africain, notamment ?
Figurez-vous, que la boxe algérienne n`a pas obtenu de titre africain par équipes depuis 2007 à Madagascar, ceci dit, nous étions sur un chantier, voilà que ça s’éclaircit, l’on voit plus clair.

Des sources font état de votre présence dans les prochains jours, en tant qu’entraîneur national civil, qu’en est-il ?
Je viens de l’apprendre, par contre je préfère rester là où je suis. Je ne manque de rien, je travaille avec beaucoup de sérénité et volonté, sans vous dire qu’il y a un grand respect entre nous, ce qui permet l’évolution de nos boxeurs.

Quels sont les pays qui vous ont le plus impressionné ?
Sans hésitation, les boxeurs du Maroc, du Kenya et ceux de la Tunisie, lesquels, accordent beaucoup d’importance à la boxe et au travail qu’ils font, ce sont de vrais techniciens en plus, ils participent à toute sorte de compétitions, ce sont des nations de pugilistes.

Après avoir été sacrée champion d’Afrique militaire de boxe par équipes en remportant dix médailles d’or, la préparation était-elle de la même dimension que le titre remporté?
Je ne vous le cache pas, nous nous sommes préparés en Algérie avec les moyens dont nous disposons, sauf qu’il y a des pugilistes qu’ils sont dans l’élite civile, lesquels, profitent des autres avantages offerts, à l’image des sparring-partners, ce qui nous a le plus, manqué

Comment expliquez-vous cette razzia en dominant de bout en bout les finales de ce championnat ?
Comme mentionné plus haut, nous avons eu beaucoup de moyens pour être au top à cette compétition, mes responsables ne badinent pas avec la discipline et les moyens, ils sont très à l’écoute de ce qu’on leur propose.

Cela dit, vous avez dépassé vos objectifs n’est-ce pas ?
En effet, les résultats enregistrés lors de cette 5e édition dépassent les objectifs que nous avons assignés avant le début de cette compétition, ils sont à féliciter. Les boxeurs algériens ont démontré plus de volonté et d’agressivité sur le ring par rapport à leurs adversaires, notamment les Kényans, présents avec cinq pugilistes en finale.

Ce n’est pas du fait que la compétition s’est tenue en Algérie ?
Probablement, le fait d’organiser la compétition chez nous a en effet, donné plus de punch et de rigueur à nos jeunes boxeurs lesquels, méritent amplement ce sacre africain, devant des Kényans, Tunisiens et Marocains, très adroits.

A. Ché.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …