Home / Actualité / Brouilleurs sophistiqués dans tous les centres d’examens.. Le MDN prend les choses en main

Brouilleurs sophistiqués dans tous les centres d’examens.. Le MDN prend les choses en main

Pour cette année, c’est le ministère de la défense nationale qui a pris en charge la sécurité des centres d’examens, ainsi que de l’ONEC. «L’ONEC et tous les centres d’examen seront équipés de brouilleurs sophistiqués», a annoncé le ministre de l’Education.

Le ministre de l’Education nationale appelle à mettre un terme au phénomène de triche lors de l’examen du baccalauréat, et assure par : «toutes les mesures ont été prises pour assurer le bon déroulement des examens de fin d’année.» S’exprimant lors d’une conférence de presse, organisée hier au siège de son département, Abdelhakim Belabed s’est voulu rassurant quant à une tolérance zéro de la triche au bac, via le Net. Pour cette année, c’est le ministère de la défense nationale qui a pris en charge la sécurité des centres d’examens, ainsi que de l’ONEC. «L’ONEC et tous les centres d’examen seront équipés de brouilleurs sophistiqués», a annoncé le ministre. A cet effet, il a rappelé que 1700 tricheurs ont été pris en flagrant délit lors de l’examen de bac de l’année dernière. Fuite des sujets et tricherie sont les deux points noirs qui entravent le bon déroulement du bac de chaque année. A ce jour, aucun dispositif mis en place par le ministère de l’Education n’a été efficace pour mettre un terme à ces deux phénomènes. Avec la complicité de personnes étrangères, les élèves trouvaient toujours le moyen de détourner l’attention des surveillants pour tricher. Pour cette année, le successeur de Benghabrit a décidé de mettre le paquet, pour assurer le bon déroulement de cet examen décisif. Pour lui, se servir des nouvelles technologies est le seul moyen qui reste, pour éviter les erreurs commises lors des années précédentes. C’est pour cela qu’il a fait appel aux technologies utilisées par le ministère de la défense pour sécuriser les centres d’examens. En outre, l’orateur a mis en avant les horaires fixés. «Ces épreuves du BAC, a-t-il poursuivi, débuteront à 8h30 en matinée, et à 15h00 dans l’après- midi, précisant que l’entrée au centre d’examen se fait de 7h30 à 8h00, et 14h00- 14h30. Les portes seront fermées à 8h30 et 14h30 mais, et c’est là une grande innovation, les retardataires seront admis dans la tranche de la demie heure qui précède le début des épreuves, après un enregistrement dûment consigné. Rassurant les élèves quant au retard enregistré dans le calendrier des cours suite au mouvement populaire, le ministre a assuré que toutes les questions du baccalauréat porteront sur les cours enseignés. Dans un autre sillage, l’orateur a fait savoir que pour cette année, le premier ministre a décidé de réviser les primes octroyées en faveur des enseignants et inspecteurs chargés de préparer les questions du bac, brevet et cinquième. «Tout au long de la journée du 16 mai, 130 cadres (enseignants et inspecteurs) seront mobilisés pour préparer les questions de cette épreuve», a-t-il souligné. Par ailleurs, Abdelhakim Belabed a révélé que 812.655 élèves passeront leur examen de cinquième, dont 417.679 garçons et 394.676 filles. Pour le brevet, on compte 631.395 élèves entre garçons et filles. Pour le Bac 674.831 candidats sont attendus, dont 411.431 candidats scolarisés et 263.400 candidats libres. A ce propos, l’intervenant a précisé que c’est la filière science de gestion et économie qui enregistre le plus de candidats. Pour rappel, les examens du Bac se dérouleront du 16 au 20 juin prochain.
Radia Choubane

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …