Home / Actualité / Candidat à sa propre succession pour un 5e mandat.. «Bouteflika déposera son dossier de candidature le 3 mars»

Candidat à sa propre succession pour un 5e mandat.. «Bouteflika déposera son dossier de candidature le 3 mars»

le directeur de la campagne électorale du président-candidat a souligné qu’il est du droit de Bouteflika de postuler à un cinquième mandat.

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika déposera son dossier de candidature à sa propre succession le 3 mars prochain, c’est-à-dire lors du dernier jour du dépôt des candidatures auprès du Conseil constitutionnel. L’annonce a été faite hier par le directeur de campagne du président-candidat, Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal, à l’hôtel Riadh à Sidi Fredj, à Alger, lors d’une rencontre avec les représentants du mouvement associatif et des organisations de la société civile. «Notre candidat Bouteflika présentera son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 18 avril, le 3 mars 2019, au niveau du Conseil constitutionnel, qui est le seul habilité à le valider ou à le rejeter», a soutenu l’ancien Premier ministre dans son discours. L’occasion pour lui d’affirmer que nul n’avait le droit d’empêcher tout citoyen de se porter candidat à l’élection présidentielle. «Un droit garanti par la Constitution», a tenu à rappeler Sellal.
«Le droit de se porter candidat est garanti par la Constitution à tout citoyen algérien et tout le monde doit respecter cet acte démocratique», a déclaré Abdelmalek Sellal. A cet effet, le directeur de la campagne électorale du président-candidat a souligné qu’il est du droit de Bouteflika de postuler à un cinquième mandat. «Personne ne peut décider d’annuler ou de s’opposer à ce qui est garanti par la Constitution. Il est du droit du président Bouteflika de se porter candidat, c’est son droit», a-t-il martelé. Et d’ajouter : «Il se porte candidat, puis c’est aux urnes et au peuple algérien de trancher le 18 avril prochain». Réagissant aux mouvements de contestations populaires imposantes lancés à travers de nombreuses wilayas du pays, à l’instar d’Alger, depuis vendredi 22 février dernier, contre un cinquième mandat de Bouteflika, Sellal a indiqué qu’il est du «droit de tout un chacun de s’exprimer, mais ne doit pas priver l’autre de bénéficier de ses droits constitutionnels en répondant à l’appel de la majorité du peuple algérien pour la continuité».
«Le Président Bouteflika présentera son dossier en tant que candidat et le Conseil constitutionnel est souverain dans ses décisions», a-t-il réaffirmé, avant de s’interroger : «Est-ce que nous voulons consacrer un système républicain (..) respectueux de la Constitution, ou bien un système de dictature ?». Sellal a soutenu à ce propos «que chaque algérien répondant à toutes les conditions exigées par la Constitution peut se porter candidat et le peuple choisira de manière souveraine son président». Estimant que les Algériens devraient être «fiers de cet homme (Abdelaziz Bouteflika, ndlr)» qui a donné «la preuve durant toutes ces années» de son dévouement.
«Bouteflika œuvrera les prochaines années à construire l’Algérie pour les générations futures», a-t-il déclaré. «Nous sommes certains que la majorité des Algériens seront au rendez-vous, puisque ensemble, nous allons construire un avenir meilleur», a souligné le conférencier. Le directeur de campagne de Bouteflika a appelé les représentants de la société civile présents à cette rencontre de conjuguer leurs efforts et de mobiliser ensemble leur base pour soutenir leur candidat. «La campagne électorale que nous allons mener au profit de notre candidat Abdelaziz Bouteflika sera propre et se fera dans le cadre de l’éthique», a conclu Sellal.
Fella H.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …