Home / Société & Region / Célébration de Yennayer: L’APW annonce deux importantes décisions

Célébration de Yennayer: L’APW annonce deux importantes décisions

La première concerne le lancement d’un concours destiné aux collectivités locales, à savoir les APC, pour «la promotion de Tamazight et la préservation de notre identité».

Le président de l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou, M. Youcef Aouchiche, vient d‘annoncer deux importantes décisions prise par l’Assemblée qu’il préside à l’occasion de la célébration du premier jour de l’ana amazigh, Yennayer 2969.
La première concerne le lancement d’un concours destiné aux collectivités locales, à savoir les APC, pour «la promotion de Tamazight et la préservation de notre identité». Ce concours est réservé aux communes qui œuvrent le plus pour la socialisation et l’utilisation de tamazight aussi bien dans l’état civil que dans tout autre domaine, comme la signalisation, l’environnement etc. il s’agit là d’amener les communes à utiliser le plus possible la langue amazighe dans leur fonctionnement et partant contribuer à son développement et à la généralisation de son usage. Pour l’heure, le règlement de ce concours n’est pas encore dévoilé et la nature du prix à décerner ne l’est pas non plus. Sur les réseaux sociaux, cette annonce a suscité des réactions à la pelle. Tous ont accueilli avec satisfaction été encouragements cette décision tout en faisant d’autres propositions. Djaffar, écrit à ce propos «Très bonne initiative, et surtout songer à initier à l’avenir un prix du meilleur livre écrit en tamazight».

Une statue à l’effigie de Chechnaq

La seconde décision concerne la réalisation d’une statue à l’effigie de Chachnaq, prévue pour Yennayer 2970. On ne sait pas encore à quel endroit précis elle sera érigée au niveau de la capitale du Djurdjura.
En l’an 950 Av. J.C., à la mort du Pharaon Psoussenes II, Sheshnaq accède au statut de Pharaon d’Egypte en soumettant tout le Delta du Nil, ainsi que la grande prêtrise égyptienne sous son autorité, et fonda sa capitale à Bubastis. Auparavant, Chechanq I régnait sur un territoire allant de la partie orientale de la Libye actuelle jusqu’au delta du Nil.
Assuré de la stabilité de son royaume, Sheshonq Ier reprend la politique d’expansion, selon les historiens. «À l’est, avec ses contingents composés d’Égyptiens, de Libyens et de Nubie. Il fait une campagne militaire en Palestine visant à améliorer le recouvrement de l’impôt. Il pourchasse les bédouins des lacs amers, s’empare de Gaza. Sheshonq Ier a fait graver sa campagne sur les murs du temple d’Amon à Thèbes. Sheshonq ne se limite pas à cette conquête, il pousse son avantage jusqu’au Liban et aux marches de la Syrie, laissant une stèle à Megiddo et des statues à Byblos. Peu de temps après cette victoire sur les royaumes de Syro-Palestine, il se tourne vers l’ouest et fait main basse sur les grandes oasis du désert Libyque, gagnant ainsi de nouvelles terres et une nouvelle source de revenus non négligeable à la couronne, notamment grâce au blé et autres denrées alimentaires que ces terres fertiles du désert produisaient en grande quantité. Puis il mate une rébellion au sud, envoyant ses troupes contre les Troglodytes, peuplade que l’on situe traditionnellement dans le désert nubien entre le Nil et la mer Rouge. Il reprend ainsi manifestement le contrôle de la Basse-Nubie et des voies commerciales avec l’Afrique, et consacre les tributs qu’il en retire aux dieux de Thèbes et de Memphis10».
Dans le premier livre des Rois qui fait partie de l’Ancien Testament, Sheshonq Ier est évoqué sous le nom de Shishak.  «Jéroboam, un architecte du roi Salomon se rebelle contre la dureté de ses chantiers et se réfugie auprès de Shishak en Égypte pour ne pas être tué par son maître. Shishak protège Jéroboam, mais n’attaque pas Jérusalem durant la vie de Salomon. En bon stratège, Shishak marie sa fille à Salomon afin de s’assurer sa neutralité pendant ses conquêtes au sud de l’Égypte.
Après la mort de Salomon, Shishak attaque Jérusalem avec une armée de 60 000 cavaliers berbères, égyptiens, nubiens et éthiopiens.
Shishak entre dans la ville sainte et s’empare des trésors du temple de Salomon. Jéroboam, qui pendant sa fuite en Égypte aurait épousé la belle-sœur de Shishak, aurait aidé ce dernier à s’emparer de tout l’ancien royaume de Salomon, en échange Shishak aurait intronisé Jéroboam au nord de Jérusalem de 931 à 910 av. J.-C.».

B. B.

About Armadex

Check Also

CHLEF.. Absence de campagnes de lutte contre les insectes

Les grandes chaleurs arrivent à grands pas et la ville de Chlef est déjà envahie …