Home / Algérie / Centre anti-cancer de Draâ-Ben-khedda: L’installation du 2e accélérateur à partir d’aujourd’hui

Centre anti-cancer de Draâ-Ben-khedda: L’installation du 2e accélérateur à partir d’aujourd’hui

Enfin les choses commencent à s’éclaircir au niveau du Centre anti-cancer (CAC) de Draâ-Ben-Khedda (DBK) à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Tizi-Ouzou.

La mise en service du Centre anti-cancer (CAC) de Draâ-Ben-Khedda tant attendue aussi bien par les malades de la wilaya de Tizi Ouzou que par ceux habitants les wilayas limitrophes atteint de cette terrible pathologie, connaît un retard immense.
Les travaux de réalisation et d’installation des équipements ont beaucoup traîné en longueur. Si le premier accélérateur a été déjà installé, le deuxième le sera à partir d’aujourd’hui, a fait savoir le directeur de la santé et de population de la wilaya de Tizi Ouzou, le Pr Abbas Ziri. Cette annonce est synonyme d’une grande avancée et l’on s’achemine droit vers sa réception est mise en service.
D’ailleurs, à ce propos, le DSP, a fait savoir que le centre sera réceptionné et mis en service vers la fin du mois d’octobre ou au plus au mois de novembre prochain. La réception de cette importante infrastructure hospitalière se fera en deux en deux temps : La partie prioritaire regroupant la radiothérapie, l’hôpital du jour et la curiethérapie en premier alors que l’ensemble du projet sera livré durant le 2e semestre 2018.
La priorité sera accordée pour la radiothérapie puisqu’elle constitue le maillon manquant dans la prise en charge de l’oncologie au niveau local. Les malades souffrent énormément, et en silence. Ils sont contraints de se déplacer au CPMC (centre Pierre et Marie Curie) à Alger ou bien à Blida et Sétif pour effectuer leurs séances de radiothérapie. Le coût de la radiothérapie au niveau des centres médicaux relevant du secteur privé est excessif puisqu’il frôle les 500 000 Da. Aussi faut-il préciser que les trois bancs de la radiothérapie sont totalement finalisés et disponibles au niveau du CAC et un programme a déjà été établi avec les suédois pour procéder à l’installation des équipements.
Quant à l’enveloppe budgétaire allouée elle est estimée à 400 millions de Da pour l’acquisition d’une partie des équipements au niveau de centre anti-cancer et qui est disposée au niveau de la commission sectorielle.
Sur le plan humain, on an annoncé que 150 paramédicaux sont disposés à travailler au niveau de cette infrastructure et être à la disposition des malades cancéreux. Aussi, 06 physiciens et 06 radiothérapeutes ont été formés à cet effet au niveau de l’hôpital militaire de Aïn-Naâdja (Alger) et qui ont pu bénéficier du savoir-faire de leurs camarades de cet hôpital en matière de la prise en charge médicale et paramédicale des cancéreux. D’une capacité de 140 lits, le CAC bénéficié d’une AP initiale de 5,7 milliards de DA. Il pourra assurer jusqu’à 150 consultations de radiothérapie par jour.

B. B.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …