Home / Algérie / Ces gens qui n’ont jamais goûté aux vacances: Allez chez mamie !

Ces gens qui n’ont jamais goûté aux vacances: Allez chez mamie !

«Si pour ceux qu’on peut considérer comme des privilégiés, les vacances coûtent déjà trop cher, que dire alors pour de larges pans de la société pour qui la question n’effleure même pas les esprits. Leurs priorités sont ailleurs. Mon salaire suffit à peine à nous faire vivre et le ramadhan qui nous a déjà saignés vient à peine de se terminer.
Comme voulez-vous parler de vacances dans ces conditions ?», regrettera-t-il. D’autres se contentent de prendre leurs enfants à la mer deux ou trois fois durant le mois. «Avec deux enfants, cela me coûte 500 dinars de frais de transport aller-retour Tigzirt-Tizi Ouzou, environs 1000 dinars pour la restauration, la location d’un parasol, les glaces et tout le reste.
En tout, cela varie entre 5000 et 6000 dinars pour une sortie simple à la plage. C’est pourquoi on opte aussi pour des vacances chez Grand-mère ou chez de la famille. Cela permet aux enfants de changer d’air. Peu de gens, en effet, profitent de cette période pour passer des vacances ailleurs.
Dans les localités et les villages les plus reculées, les citoyens se contentent de se reposer dans leurs villages loin des brouhahas et de la pollution des villes.
«En plus des coûts mirobolants qu’il faut assurer pour passer quelques jours de repos ailleurs, dans les villes côtières par exemple, les vacances ne sont pas, à vrai dire, une culture ancrée dans la société Kabyle», nous dira Abderahmane qui ajoutera fort à propos : «Même ceux qui sont installés dans les grandes villes comme à Alger ou bien ceux qui résident outre mer, préfèrent passer leurs mois de congé au village en famille pour assister aux fêtes des amis et des proches.
Nous sommes une société communautaire. C’est l’occasion pour les membres de la famille de se réunir et de se revoir après une longue année de travail. En tout cas, s’offrir des vacances est un luxe qui est inaccessible pour un bon nombre de personnes.»

B. B.

Check Also

Fête de l’indépendance.. Le vendredi chômé et payé

La journée du vendredi 5 juillet 2019, coïncidant avec la fête de l’Indépendance, sera chômée …