Home / Culture / C’était la reine de la musique tzigane.. Vera Bílá n’est plus

C’était la reine de la musique tzigane.. Vera Bílá n’est plus

Souffrant ces dernières années de nombreux soucis de santé, la chanteuse tchèque, Vera Bílá, véritable ambassadrice de la musique rom à l’étranger, est décédée mardi matin d’une crise cardiaque à l’hôpital de Plzee (à l’ouest de la République tchèque). Elle était âgée de 64 ans. Née en 1954 dans une famille de musiciens roms, Vera Bílá s’est produite dans plusieurs dizaines de pays entre les années 1990 et 2000, apogée de sa carrière. Accompagnée de son groupe Kale, composé de ses cousins, sa voix incomparable a vibré à l’Olympia de Paris, au théâtre royal de Madrid, à l’Hollywood Bowl de Los Angeles et même à la Maison-Blanche où elle a chanté devant le président américain Bill Clinton.
Avec ses cheveux d’ébène, son teint sombre et son tour de taille imposant, elle ressemblait aux légendes féminines du blues américain de l’entre-deux-guerres. Son répertoire était un mélange de musique tzigane d’Europe centrale et de pop des années 1960. Dans ses chansons chantées en romani, tchèque et slovaque, elle n’hésitait pas à parler des hommes ou des femmes infidèles, de la misère, de l’alcool et de la prostitution. En dépit de ses nombreux succès sur les plateaux, elle vivait ces dernières années dans la pauvreté, à la suite notamment de son addiction aux jeux d’argent. En 2013, elle avait perdu son fils adoptif de 33 ans. Malgré ses problèmes de santé, la chanteuse avait récemment annoncé son prochain retour sur scène avec plusieurs nouvelles chansons.
R. C.

About Letemps

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …