Home / Société & Region / CHLEF.. Le parc de loisirs pris d’assaut

CHLEF.. Le parc de loisirs pris d’assaut

Le parc offre des lieux de détente pour les familles qui le prennent d’assaut aux premières heures de la soirée, malgré l’absence de jeux pour les enfants.

Ramadhan à Chlef, ce sont ces mosquées pleines à craquer, mais Ramadhan à Chlef, c’est malheureusement aussi la monotonie, le manque d’animation, bref, avec ou sans moyens de distraction, le commun des Chélifiens se force à dire que chaque année, le Ramadhan crée toujours cette ambiance bon enfant. En termes de distractions, la ville de Chlef n’offre malheureusement que peu d’opportunités en ce mois de Ramadhan qui se montre déjà comme une réplique des années précédentes, car l’ambiance ramadhanesque semble disparaître au fil des ans.
La destination privilégiée des familles reste le parc de loisirs. En effet, cette infrastructure située au niveau de hay Ennasr zone 2 dans la ville de Chlef est devenue le lieu préféré de la majorité des familles, un endroit qui a tout pour séduire des milliers de visiteurs qui le fréquentent tout au long de l’année, mais en particulier en ces nuits ramadanesques.
Le parc offre des lieux de détente pour les familles qui le prennent d’assaut aux premières heures de la soirée, malgré l’absence de jeux pour les enfants. Quant aux hommes, eux, ils n’ont que les cafés qui sont devenus une véritable destination et dans pareilles conditions, nombreux sont les jeunes et moins jeunes qui évitent les déplacements durant la journée du fait de la chaleur qui fait souffrir les gosiers, donc ils sortent surtout la nuit pour veiller durant ce mois sacré. Juste après la rupture du jeûne, ils prennent d’assaut le petit jardin de hay Meddahi et les cafés des alentours pour passer des moments de plaisir, de fraîcheur et de détente ; il est l’un des lieux les plus prisés et fréquentés par les jeunes durant ces nuits ramadhanesques. Cette grande allée qui longe les vitrines des commerces multiples, des cafés et des boutiques de gâteaux et autres z’labia et kalbelouz demeure la plus animée de la ville avec ces jeunes qui affluent juste après le f’tour pour passer quelques moments de plaisir et de détente après une longue journée de jeûne et de canicule.
D’autres choisissent de jouer à la pétanque, qu’elle soit au boulodrome ou au niveau des quartiers, cette pratique n’a pas d’âge et l’on trouve de tout âge, des terrains ont été confectionnés un peu partout et les parties se jouent des fois jusqu’à l’aube ; néanmoins, devant ce manque d’animation officielle, le café du rond-point ne désemplit pas et connaît une intense animation de par la présence d’un grand nombre de fanatiques du café et du thé. En plus des habitants de la ville, ceux venant des contrées limitrophes telles Chettia, Oued Fodda, Oued Sly et Sendjas participent à ces balades nocturnes au centre- ville, entrecoupées par des haltes pour prendre un café, déguster des glaces et des rafraîchissements dans les nombreuses boutiques. La présence de plusieurs vendeurs de brochettes et de merguez a ajouté un grain de sel à cette ambiance ramadhanesque où les familles et notamment les enfants apprécient et n’hésitent pas à acheter.
A. Ali

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …