Home / Algérie / CHLEF: Les habitants de Oued Hamlil réclament un lycée

CHLEF: Les habitants de Oued Hamlil réclament un lycée

Les habitants du village Oued Hamlil, relevant de la commune de Zeboudja 25 km au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Chlef, souffrent toujours de l’absence d’un lycée dans leur village.

En effet, selon les parents d’élèves, les lycéens sont obligés de parcourir pas moins de 14 kilomètres pour se rendre aux lycées du chef-lieu de la commune. Cette situation n’est pas du tout faite pour arranger les petites bourses des parents, sans compter le casse-tête quotidien des transports.
Ils ont demandé ce dimanche, au P/APC l’arrêt immédiat des travaux du projet de réalisation d’un nouveau lycée lancés dernièrement au centre de la commune de Zeboudja comme ils réclament une étude de transfert de ce projet dans leur village. Les protestataires ont fait savoir que «le centre de Zeboudja dispose déjà de trois lycées et deux CEM pourquoi un quatrième lycée dans le chef lieu de la commune alors que notre village est vraiment dans le besoin d’un tel établissement scolaire». Pour l’année scolaire de 2017/2018, leur village a enregistré un nombre de 200 lycéens éparpillés un peu partout à travers les établissements des localités limitrophes, souligne un parent d’élève, en faisant remarquer que ce chiffre est constamment appelé à la hausse dans les années à venir à la faveur d’une cartographie scolaire galopante. L’inscription d’un lycée au profit de ce village devient incontestable. «Je me demande sur quels critères on se base pour décider de la construction d’un lycée dans une telle zone. Je trouve insensé qu’on puisse faire l’impasse sur notre demande», s’interroge un parent d’élève du village Oued Hamlil et dont son enfant est scolarisé au lycée de Zeboudja.

Gel à cause de la crise économique

De son côté le P/APC de Zeboudja Bouziane Mohamed a déclaré que le lycée en question a été enregistré en 2014 et ses services n’ont pas les prérogatives pour transférer le projet. «Pour ce qui est de la préoccupation des habitants de Oued Hamlil, nous devons savoir que la commune a bénéficié de la réalisation de ce lycée dans le cadre du programme du président de la république en 2014, suite à la crise économique le projet a été gelé et dernièrement les travaux ont été lancés. Nous avons saisi le chef de daïra et nous avons programmé une rencontre de trois jeunes du village avec le P/APW qui les a reçus dans son bureau et a été attentif à leur préoccupation. Je tiens à leur dire que c’est un projet sectoriel et l’APC n’a rien avoir et on ne peut rien faire», a précisé le P/APC. Les protestataires ont confirmé qu’ils vont saisir les hautes autorités du pays si leur préoccupation ne soit pas prise en considération.

A-Ali

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …