Home / Société & Region / CHLEF.. Les villages Melka 1 et Melka 2 laissés-pour-compte

CHLEF.. Les villages Melka 1 et Melka 2 laissés-pour-compte

Les deux villages Melka 1 et Melka 2 relevant de la commune de Beni Rached, à 30 kilomètres au nord-est de la wilaya de Chlef, demeurent dépourvus des commodités de la vie, essentiellement l’eau potable et l’assainissement. Les habitants, qui attendent depuis fort longtemps une meilleure prise en charge de leur quotidien, ne voient pas encore le bout du tunnel. Aux dires des représentants, ces deux localités, demeurent enclavées, voire déshéritées. Ils dénoncent la lenteur observée chez les autorités locales qui ont montré leurs limites quant à la prise en charge des revendications des villageois, notamment celles concernant l’AEP, le gaz de ville, l’assainissement, l’éclairage public, l’entretien des pistes. «À plusieurs reprises, nous avons saisi qui de droit pour réclamer ce dont nous avons besoin, mais en vain.
Nos démarches auprès des autorités publiques pour solutionner le problème d’alimentation en eau potable a duré plusieurs années. Le projet a été réalisé dans les deux villages mais suite à un travail bâclé, le réseau enregistre des fuites partout, ce qui fait que nous sommes toujours sans eau. Nous continuons de nous approvisionner avec des méthodes rudimentaires dignes d’une époque que l’on croyait révolue», déplorent, avec émotion, les représentants des deux villages.
Ils dénoncent également le retard dans la réalisation du réseau d’assainissement. «L’entreprise chargée de la réalisation, s’est contenté de faire des tranchées sur la route ni plus ni moins. Nous continuons, également d’utiliser des fosses septiques, qui sont un véritables danger pour nos enfants surtout lorsqu’elles ne sont pas vidangées et se déversent dans la nature», révèlent les représentants des habitants. Devant cette situation, les habitants des deux villages Melka 1 et Melka 2 demandent au premier responsable de la wilaya de programmer une visite afin de s’arrêter sur la situation déplorable de leurs localités.
A. Ali

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …