Home / Société & Region / CHU de Tlemcen.. Un service de traumatologie infect

CHU de Tlemcen.. Un service de traumatologie infect

Le service de traumatologie du centre hospitalo-universitaire de Tlemcen (CHUT) n’a de service sanitaire spécialisé que de nom. Alors que les malades hospitalisés souffrent le martyr à cause de leur prise en charge dans des conditions les plus mauvaises, ceux qui sont dans l’attente souffrent le calvaire. Une odeur nauséabonde se dégage du hall, à défaut d’une salle d’attente et de sanitaires. Les malades y attendent et font leurs besoins naturels dans ce hall où s’entassent d’autres détritus. Concernant le service, les malades hospitalisés ou opérés sont entassés sur des matelas à ras le sol sans le moindre respect des conditions d’hygiène. «Je viens de la ville d’Ain-Sefra, et cela fait deux jours dans l’attente d’une consultation pour une intervention chirurgicale», affirme un malade qui présente une fracture au niveau du bassin sans qu’on puisse le prendre en charge malgré son cas urgent. D’autres sont renvoyés chaque semaine à cause du manque de place. Le service de traumatologie, qui accueille les grands fracturés orthopédiques, est de loin un service de santé publique.
C’est un service infect où les malades dorment sur le balcon à cause de la chaleur à défaut de climatiseurs mais à cause des odeurs insupportables qui se dégagent de ces semblants de sanitaires. Et dire que la direction du Chu a, théoriquement, investi des sommes très importantes pour sa réhabilitation et sa modernisation tout comme dans l’octroi de centaines de climatiseurs. La réalité est toute autre et plusieurs malades se dirigent vers les hôpitaux d’Ain-Témouchent et Sidi Bel-Abbès pour se faire soigner. De l’avis de tous les praticiens , ce service doit être fermé en urgence à cause des risques d’infections nosocomiales et autres complications qui peuvent survenir à tous les patients opérés. Le strict minimum d’hygiène sanitaire est rompu dans ce service qui ressemble à toute autre chose sauf à un service spécialisé de chirurgie traumatique et orthopédique.
B. Soufi

Check Also

Mostaganem.. L’aquaculture attire les investisseurs

Trois-cent projets d’investissement dans l’aquaculture, au niveau national, ont bénéficié d’actes de concession, a indiqué, …