Home / Economie / Cinq études lancées

Cinq études lancées

Identification des réserves en hydrocarbures

Visant à identifier ses capacités et ses réserves en hydrocarbures, qui permettront de développer une stratégie économique que l’Algérie adoptera à moyen et long termes, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a annoncé le lancement de 5 études majeures.

Le ministre a indiqué, lors de l’inauguration du nouveau siège de l’Agence nationale pour la Valorisation des Ressources en Hydrocarbures (Alnaft), que «les cinq études qui seront lancées par ses services par le biais de l’Agence, constituent une priorité pour identifier les réserves en hydrocarbures de l’Algérie», précisant que «54 découvertes ont été réalisées entre 2017 et 2018».
Par ailleurs, le président l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), Arezki Hocini, avait indiqué en mars dernier, lors du lancement de la 8e édition de salon professionnel international de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du Nord (Napec), à Oran, que les accords de recherche et d’exploitation, signés entre l’Alnaft et Sonatrach, ont permis la réalisation de 33 découvertes au cours de l’année 2017.
Dans un contexte similaire, le premier responsable du secteur de l’énergie a confirmé que 14 compagnies se sont réunies en vue de leur intérêt à être pré-qualifiées auprès de l’Alnaft, et que 13 plans de développement ont été approuvés, dont deux révisés, portant sur un investissement de plus de neuf milliards de dollars.
En ce qui concerne les prix du pétrole, qui ont récemment connu une augmentation sans précédent depuis quatre ans, après avoir atteint 85 dollars le baril, Guitouni a déclaré que la hausse des prix contribue à la relance de l’économie nationale. Cette augmentation est le fruit des efforts déployés par l’Algérie. Le ministre a déclaré que l’Opep se réunira à Vienne en décembre prochain pour prendre des décisions importantes.
Pour rappel, le dernier conseil des ministres, qui s’est tenu le 26 septembre dernier, a adopté trois décrets présidentiels relatifs à des contrats d’exploration et d’exploitation de champs pétroliers. Le premier décret concerne un contrat signé entre Sonatrach et Cepsa, pour un investissement de près de 1,2 milliard USD.
Le second décret concerne un avenant à un contrat entre Sonatrach, Total et Repsol, avec un investissement de 320 millions USD. Enfin, le troisième décret permet la révocation, par anticipation, du contrat liant la Sonatrach et ses partenaires, Total et Repsol, dans l’exploitation d’un précédent périmètre dénommé «Tin Fouyé».

Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …