Home / Economie / Clôture des projets de jumelage au profit du CTTP: L’UE contribue à hauteur de 2,9 millions d’euros

Clôture des projets de jumelage au profit du CTTP: L’UE contribue à hauteur de 2,9 millions d’euros

Au titre du programme d’Appui à la mise en œuvre de l’Accord d’Association (P3A), les deux jumelages institutionnels, passés entre l’Organisme Algérien de Contrôle Technique des Travaux Publics (CTTP), et les administrations française, belge et portugaise ont été clôturés.
Ces deux jumelages ont débuté en janvier 2016, et avaient pour objectifs d’accompagner l’Organisme National de Contrôle Technique des Travaux Publics (CTTP), dans la mise en place de systèmes d’aide à la décision, pour la gestion du réseau routier et des ouvrages d’art, et «l’amélioration des techniques d’aménagement et d’homologation liées à la sécurité routière et aéroportuaire». «Financés par l’Union européenne à hauteur de 2.950.000 euros (1.600.000 € pour l’un et 1.350.000 € pour l’autre), ces deux jumelages ont mobilisés : 87 Experts européens (français, portugais et belges) pour 1.154 jours d’expertise et de formation ; 100 cadres du CTTP et du Ministère des Travaux Publics ont été formés, et 14 visites d’étude en Europe ont été effectuées», indique un communiqué de P3A.
Les experts algériens ont aussi bénéficié d’une forte implication de l’Organisme National de contrôle technique des travaux publics (CTTP), et ont permis d’obtenir, d’ores et déjà, de nombreux résultats, que le CTTP entend pérenniser et prolonger au-delà du jumelage. En effet, les travaux réalisés ont permis, d’une part, de contribuer au renforcement de la politique de préservation du patrimoine routier et aéroportuaire, par l’élaboration de méthodes de gestion appropriées, avec des objectifs précis de durabilité et de performance, en s’inspirant des normes et pratiques européennes dans le domaine, et d’autre part, de soutenir l’effort engagé par l’Etat algérien, dans l’amélioration de la sécurité routière des usagers de la route.
La même source affirme que des apports en matière d’audit, de diagnostic et de l’élaboration de solutions pour la sécurité des usagers de la route ont été délivrés au CTTP, selon des méthodologies conformes aux standards internationaux. Pour rappel, ces deux jumelage sont le fruit d’un travail collaboratif entre le bénéficiaire CTTP, placé sous la tutelle du Ministère des Travaux publics et des Transports Algérien, et trois Etats membres de l’UE, à savoir la France (ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), le Portugal (ministère de l’économie du gouvernement du Portugal-Laboratório Nacional de Engenharia Civil (LNEC), et la Belgique (Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR, devenu VIAS).

A. Mohamed

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …