Home / Sports / Clubs interdits de recrutement Kerbadj : «Le Bureau fédéral tranchera ce dimanche»

Clubs interdits de recrutement Kerbadj : «Le Bureau fédéral tranchera ce dimanche»

L’épineux dossier des clubs de Ligues 1 et 2 Mobilis interdits de recrutement (ESS, MCO, CRB, USMB, USMH, RCK, CAB et CRBAF) sera à l’ordre du jour de la très attendue réunion du Bureau Fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF), qui se tiendra demain à Sétif. «Le Bureau Fédéral tranchera ce dimanche dans le dossier des clubs interdits de recrutement. Ces clubs sont responsables de cette situation du moment qu’ils avaient assez de temps pour assainir leur situation financière. On était dans l’obligation de recevoir les dossiers de leurs nouvelles recrues durant le mercato, étant donné qu’ils avaient jusqu’au 15 janvier pour payer leurs dettes», a annoncé, hier sur les ondes de la Radio Algérienne, le président de la Ligue de Football Professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, qui a accordé un nouvel ultimatum à ces clubs pour régler leurs contentieux au niveau de la Chambre de résolution des litiges (CRL) de la FAF. Kerbadj est actuellement sur la sellette pour avoir délivré à l’ES Sétif les licences de ses deux nouvelles recrues hivernales, Aouadj et Banouh, sans oublier Djabou qui a renouvelé son contrat dernièrement. L’ESS fait partie des clubs interdits de recrutement cet hiver, à cause de son litige avec Abdelkader Amrani.
«On était dans l’obligation de qualifier Banouh et Aouadj à l’ESS»
«On était dans l’obligation de qualifier Banouh et Aouadj à l’ESS étant donné qu’ils figurent sur la liste africaine de l’Entente qui représentera le football national en Ligue des champions d’Afrique cette année. Djabou n’a pas eu de nouvelle licence, car il s’agit d’une prolongation de contrat. L’ESS a l’argent nécessaire au niveau de la LFP pour payer toutes ses dettes et le différend avec Amrani est encore en justice. La direction de l’Entente a fait appel et attend le verdict final», a expliqué Kerbadj qui appelle les autres clubs endettés à régulariser leur situation financière avant la fin du mois en cours pour pouvoir obtenir les licences de leurs recrues hivernales. L’USM Bel-Abbés l’a déjà fait et il a retiré les licences de Seguer, Mebarki, Labani et Salah qui pourront prendre part au match de ce samedi face à l’O Médéa.

«Décision cette semaine pour Guitoune»

Questionné sur le cas Guitoune, le nouveau défenseur de la JSK dont le dossier n’a pas été transmis à la LFP dans les délais par mail, Kerbadj a fait savoir qu’une décision sera prise cette semaine, soit après la réunion du Bureau Fédéral de la FAF. «Guitoune n’est pas encore qualifié à la JSK. On tranchera cette semaine sur son dossier qui a été déposé au niveau de la Ligue», a souligné le patron de la LFP, qui a révélé que 40 nouveaux joueurs, dont 6 étrangers, sont en suspens et risquent de se retrouver au chômage s’ils ne sont pas qualifiés dans ces clubs endettés. Ces derniers ont décidé de saisir le Tribunal du Sport algérien pour que les verdicts de la RCL soient suspendus. Affaire à suivre…

«Belaili ne peut pas jouer en Algérie»

Kerbadj a annoncé, par ailleurs, que Youcef Belaili doit purger la sanction de quatre ans que lui avait infligée la commission de discipline de la LFP, étant donné qu’il n’a déposé aucun recours au niveau de la FAF. «Belaili ne peut pas jouer dans le championnat national, il est suspendu 4 ans en Algérie», dira le président de la LFP. L’ancienne vedette de l’USMA a fait seulement un recours sur la sanction de quatre ans prise à son encontre par la CAF, et réduite à deux ans par le TAS de Lausanne. Le MCA a fait des mains et des pieds pour l’engager durant ce mercato hivernal, mais le président d’Angers, Saïd Chabane, s’est opposé catégoriquement à son départ.

L. B.

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …