Home / Algérie / Colloque sur «La construction du tourisme au bassin méditerranéen» à Tlemcen: L’éternelle absence de mécanismes

Colloque sur «La construction du tourisme au bassin méditerranéen» à Tlemcen: L’éternelle absence de mécanismes

La synergie entre le patrimoine culturel et le développement durable et la construction du tourisme au bassin méditerranéen a été le thème du premier colloque international qu’a organisé le laboratoire du patrimoine archéologique et sa valorisation en collaboration avec la direction du tourisme de la wilaya de Tlemcen et auquel ont participé des chercheurs universitaires de Tunisie, d’Egypte et des universités algériennes.

Plusieurs axes de travail ont été abordés par les conférenciers, portant notamment sur l’impact de l’information sur le renforcement et le développement du tourisme en Algérie, la notion de ville touristique, le rôle des médias sociaux dans le marketing de l’image et la destination touristique en prenant le cas de l’Algérie, l’impact des crises sur le tourisme et quels sont les défis à relever et les perspectives de relance de ce secteur en tirant les leçons des stratégies adoptées par la Croatie et la Norvège et enfin les expériences de la Tunisie et de l’Egypte dans ce secteur. D’autres thèmes sont au programme mais aborderont surtout les mécanismes et les stratégies de développement du tourisme en Algérie à travers une vision globale et méditerranéenne. L’approche prônée par ce colloque est très classique et ne traite pas des causes de la léthargie du secteur touristique en Algérie, comme il n’apporte pas de solutions à cette éternelle problématique par des propositions concrètes pouvant permettre une redynamisation de ce secteur, devenu une véritable industrie dans les pays de l’autre rive de la Méditerranée et dans les pays voisins comme la Tunisie et le Maroc. Les statistiques prouvent que l’Algérie demeure en bas du classement des destinations touristiques parmi les pays méditerranéens.

L’Algérie au bas de l’échelle

Le bassin méditerranéen est entouré de 21 pays dont l’Algérie parmi les cinq pays africains, soit une population totale estimée en 2012 à plus de 510 millions d’habitants. Selon les statistiques de l’Organisation mondiale du tourisme de 2012, les 21 pays de la Méditerranée recevaient plus de 350 millions de touristes, et qu’au début du 21e siècle, ces pays comptabilisaient plus de 40% des destinations touristiques internationales et plus de 30% des recettes mondiales. En termes d’économie et de création de richesses et de postes d’emploi, le secteur touristique représente 16% des exportations des pays méditerranéens, 26% du secteur des services et emploie plus de 7 millions de personnes, sauf qu’il existe un réel déséquilibre en les deux rives de la Méditerranée où le tourisme demeure fortement concentré dans quelques cités clés autour d’attractions naturelles et culturelles.
A titre indicatif, les zones littorales captent le 1/5 des arrivées internationales, soit plus de 175 millions de touristes. En 2007, les rives méditerranéennes ont drainé plus de 260 millions de touristes, soit près de 30% du total mondial qu’on estime à environ 900 millions de touristes. En 2012, les pays de la rive sud de la Méditerranée, dont la Turquie et la Grèce, ont attiré plus de 35 millions de touristes contre plus de 500 millions en Europe dont 300 millions dans les pays de la rive nord de la Méditerranée. Les pays du Maghreb, Maroc et Tunisie notamment totalisaient près de 07,5 millions de touristes dont un taux très faible pour l’Algérie qui se situe entre 01 et 02% malgré qu’elle dispose d’atouts et de potentialités que les 20 autres pays du bassin méditerranéen ne possèdent pas.
C’est sur cette problématique que devraient se pencher les chercheurs lors de ce colloque qui se voulait un cadre où devaient se débattre des causes qui minent ce secteur et trouver les mécanismes pour sa redynamisation et sa valorisation.

B.Soufi

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …