Home / Actualité / Commerce.. Inspecteurs et contrôleurs en grève

Commerce.. Inspecteurs et contrôleurs en grève

Refusant de travailler dans les conditions actuelles, ils soutiennent les demandes des syndicats du secteur de commerce.

Les inspecteurs et les contrôleurs commerciaux ont organisé des sit-ins de protestations devant les divers sièges des directions de commerce dans plusieurs wilayas à l’instar de la capitale, Chlef, Motaganem, Laghouat et M’sila. Refusant de travailler dans les conditions actuelles, ils soutiennent les demandes des syndicats du secteur de commerce. Parmi les demandes des grévistes, ont cite le refus de descendre sur le terrain dans la conjoncture sensible que traverse le pays afin de protéger leur santé physiques et morales. Alors qu’ils devaient être sur le terrain pour contrôler les prix et la qualité des produits en ce début du mois du ramadhan, les agents de contrôle ont tenu hier, matin, un sit-in devant le ministère du Commerce pour contester les conditions de travail et exiger leur protection dans l’exercice de leur mission sur le terrain. Ahmed Alilen, secrétaire général du syndicat national des fonctionnaires du ministère du Commerce, s’est dit «indigné des conditions ‘lamentables’ de travail qui entourent les fonctionnaires du secteur du commerce».
«C’est un sit-in de dignité que nous tenons aujourd’hui, (hier ndlr), devant le ministère de la tutelle. Nous voulons que notre voix soit entendue et des réponses à nos revendications légitimes», a-t-il indiqué. «On nous demande d’aller sur le terrain, alors que nous manquons terriblement de moyens techniques et humains. On procède au contrôle sans même un véhicule de services», a-t-il déploré. Ce syndicaliste a par la suite, dénoncé l’absence de protection des agents de contrôle dans l’exercice de leurs missions sur le terrain. «Nous exigeons d’être accompagné par les éléments des services de sécurité, lors de nos missions. Les agents de contrôle sont souvent victimes d’insultes de la part des fraudeurs», a-t-il lancé. Accusant l’administration de «mauvaise gestion du secteur», Ahmed Alilen a révélé avoir interpellé les responsables du ministère du Commerce pour «ouvrir des enquêtes approfondies contre les opérateurs économiques corrompus ayant longtemps nui a l’économie du pays et fait saigné les bourses des Algériens.
Mais nos demandes sont restées sans suite», a-t-il fait savoir. Selon le communiqué officiel du syndicat Snapap, les grèves se poursuivront pour les jours à venir, le 06 et 07 mai, puis le 08 et 09 mai pour deux jours consécutifs, la grève reprendra le 13 et se poursuivra jusqu’au 14 et 15. Le communiqué ajoute qu’en cas de non-réponse à leurs demandes les contrôleurs et les inspecteurs sont déterminés à maintenir la grève. La réponse du ministère de la tutelle aux revendications des grévistes a été rapide. Le porte-parole du ministère du Commerce Samir Meftah a assuré que «les portes du dialogue avec les représentants syndicalistes sont ouvertes tout au long de l’année». Pour la protection des agents de contrôle sur le terrain, ce conseiller a expliqué qu’ «il est du ressort des services de sécurité de les accompagner dans leur mission». «Le ministre Saïd Djellab avait statué sur cette question avec le ministère de l’Intérieur et des services de la Gendarmerie nationale et de la police», a-t-il souligné. A propos de la révision du statut particulier des fonctionnaires de ce secteur, le responsable a indiqué qu’elle est du ressort du gouvernement. Samir Meftah a également appelé les grévistes à la sagesse, estimant que «seul les spéculateurs tireront profit de toute grève se tenant au cours du mois du ramadan».
Fella H.

About Letemps

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …