Home / Société & Region / Commerce.. Les prix s’envolent à la veille de l’Aïd

Commerce.. Les prix s’envolent à la veille de l’Aïd

Incontestablement, l’arrivée de la fête de l’Aïd, en attendant les grandes vacances, est aussi une rude épreuve pour les parents. Après donc un mois de ramadhan qui les a déjà saignés jusqu’à la moelle en raison de la montée spectaculaire des prix des produits alimentaires, notamment des fruits et légumes, voilà que l’arrivée de l’Aïd se présente comme une nouvelle épreuve à dépasser à tout prix. A peine donc l’écueil du ramadhan dépassé, voilà qu’ils doivent faire face aux achats de l’Aïd. Des vêtements aux jouets en passant par les gâteaux et autres friandises, le portefeuille ne tient plus. La fête de l’Aïd est synonyme de grandes dépenses pas faciles à assurer, d’où un sentiment d’angoisse qui envahit plusieurs couches de la société en ces temps où les prix de tous les produits, qu’ils soient alimentaires, vestimentaires ou autres prennent une courbe exponentielle.
Depuis plusieurs jours déjà et à l’approche de cette fête religieuse, les prix avaient pris des ailes et vont jusqu’aux cimes. Une simple virée dans les marchés de la ville des Genêts, et à la vue des visages à la mine grave des pères de famille, renseigne sur l’anxiété qui gagne ces derniers. Les pères de famille apostrophés font part de leur désarroi. Les prix des fruits et légumes grimpent déjà. La carotte, entre autres, a atteint les 80 dinars le kilogramme, alors que l’oignon est à 120 dinars. Quasiment tous les prix des légumes ont connu une hausse substantielle depuis hier. Même chose pour les vêtements pour enfants surtout. Le pantalon le moins cher est à partir de 2500 ou 3000 dinars. Si les prix des vêtements, essentiellement importés, ont connus une montée vertigineuse et sont de ce fait inaccessibles pour la majorité des ménages, des produits made in China peuvent toujours faire l’affaire malgré leur qualité médiocre. Aussi, les friperies sont devenues la destinée par excellence des mères de famille qui n’arrêtent pas de faire des tournées pour dénicher une belle affaire.
B. B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …