Home / Algérie / Commune de Sendjas (Chlef): Plusieurs projets pour équilibrer l’AEP

Commune de Sendjas (Chlef): Plusieurs projets pour équilibrer l’AEP

Plusieurs localités du nord de la commune de Sendjas à 12 km au sud de la wilaya de Chlef seront alimentées en eau potable à partir de la station de dessalement d’eau de mer d’ici à la fin de l’année en cours.

A cet effet, pas moins de dix-sept mechtas non encore raccordées au réseau d’alimentation en eau potable (AEP), seront «prochainement alimentées», selon le maire de Sendjas.
Inscrites, dans le cadre des efforts visant à améliorer le cadre de vie des citoyens, ces opérations d’envergure ont nécessité la mise en place d’une enveloppe financière conséquente à hauteur de 17 milliards de centimes, a précisé la même source, soulignant que ces zones seront alimentées à partir de la station de dessalement d’eau de mer.
Les localités concernées sont celles du nord de la commune de Sendjas, à savoir Tsighaouet, Nehala, Bouazria, Souamet, Khelaïlia, Beni Oudrene, Cheraïria, Ouled Henni et Guenansa. Selon le P/APC de Sendjas, Kouider Aïssa Boukhtache, toutes les procédures administratives ont été achevées et les travaux seront lancés dans les tous prochains jours.
Pour ce qui est des localités du sud de la commune, à savoir Tamadrara, Sekkaka, Ounsour El Bya, Ouled Cheikh, El Houaoura, Sidi Salah Dehamnia, l’étude a été réalisée et reste la concrétisation du projet soit en 2019 ou au plus tard en 2020, selon le maire qui a précisé que le centre de la commune n’a aucun problème en matière d’AEP. Rappelons que, 32 des 35 communes de la wilaya de Chlef sont alimentées à partir de la SDEM de Maïnis.
Cette dernière d’une capacité de (200.000 M3/J). La SDEM monobloc de Beni Haoua alimente les communes de Breira et Beni Haoua, tandis que la commune de Oued Goussine sera alimentée à partir de la SDEM monobloc qui sera implantée au niveau de la plage de Doumia à l’ouest de la commune de Goussine. Signalons que la grande station de dessalement d’eau de mer de Maïnis a réglé le problème d’alimentation de l’eau potable de la wilaya. La SDEM de Maïnis a impacté le développement du secteur de l’agriculture de la wilaya, selon des professionnels du secteur, qui dispose deux barrages, soit celui de Sidi Yacoub, d’une capacité de 250 millions de M3, et de Oued Fodda d’une capacité de 116 millions de mètres cubes, qui seront consacrés exclusivement à l’irrigation. Cette perspective, ouvrira grandes les portes à la création de nouveaux périmètres irrigués ou à défaut contribuera à l’extension de ceux existants.

A. Ali

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …