Home / Algérie / Conseil de l’Ordre des Médecins d’Annaba à la découverte de la télémédecine

Conseil de l’Ordre des Médecins d’Annaba à la découverte de la télémédecine

La télémédecine, cette forme de pratique médicale à distance mettant en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé reste méconnue en Algérie. Aussi, conférences et journées scientifiques sur le sujet sont les bienvenues et attirent grand monde à l’occasion.
Ce fut le cas pour les 16es journées internationales de déontologie médicale qui ont eu lieu, le week-end dernier, à l’Hôtel Sheraton d’Annaba.
Les deux questions brûlantes de l’heure, à savoir la télémédecine et les effets du changement climatique sur la santé, ont constitué la thématique de ce rendez-vous animé par le Conseil régional de l’Ordre des Médecins d’Annaba (CROMA).
Le Dr Bekkat, président de l’Ordre national des Médecins, a été le premier intervenant afin de souligner les responsabilités des médecins dans un monde en mutation et où la télémédecine tend à se banaliser, pour le bien de tous.
Quant aux effets du changement climatique sur la santé, ils ont été abordés par Dr Aka Kroo, président de la Conférence francophone des Ordres médicaux.
«La santé des populations mondiales, notamment celles des pays en voie de développement, est continuellement menacée par les changements climatiques et l’effet de serre.
Les pluies acides ainsi que les rivières contaminées causent des dégâts incommensurables sur les habitants qui consomment les produits de la terre», expliquera le conférencier.
Pour ce qui est du volet télémédecine, «il est en plein essor et, il s’agira de le mettre au service de la population afin de remédier au déficit du transport et des équipements médicaux», affirme le Dr Aka Kroo.
Sur le même ordre d’idées, c’est le Pr Sari, éminent interniste exerçant à Annaba, qui s’est ensuite épanché sur les enjeux et perspectives de la télémédecine en Algérie :  «Il faut concevoir des programmes bien précis pour la promotion de la télémédecine. C’est uniquement via des objectifs clairs que l’on peut développer cette technique déjà en plein essor à travers le monde».
Quant aux enjeux déontologiques et juridiques de la télémédecine, ils ont été exposés par Dr Guerria, conseiller régional et médecin légiste au CHU-Annaba. Ces 16es journées scientifiques ont vu, également, l’intervention du Pr K. Chettibi, lequel s’est longuement entretenu à propos de la consultation en deuxième avis médical à l’ère de la télémédecine.
Finalement et, au terme de ce rendez qui aura réuni plus de 250 professionnels du secteur, le ton était à la satisfaction tellement les enseignements ont été nombreux.
«Ces journées sont une tradition de l’Ordre des Médecins, ici à Annaba.
Elles ont vocation à aborder les sujets d’actualité et ceux qui s’imposent par leur gravité et leur ampleur», a expliqué le Dr Miassi, vice-président du Conseil.

Amir N.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …