Home / Société & Region / Constantine.. Plus de 500 ha de couvert végétal ravagés par les feux

Constantine.. Plus de 500 ha de couvert végétal ravagés par les feux

Pas moins de 535 hectares de couvert végétal ont été ravagés au cours du mois de juin dernier par des incendies dans la wilaya de Constantine, a-t-on appris hier auprès des services de la direction locale de la Protection civile (DPC). Le couvert végétal détruit par ces incendies durant cette période englobe 425,9 hectares de récoltes agricoles, 83,22 ha de broussailles, 20,17 ha de champs agricoles ainsi que 4 ha de superficies forestières, a indiqué à l’APS le chargé de l’information et de la communication au sein de cette direction, le lieutenant Noureddine Tafer. Les flammes ont provoqué également la destruction d’environs 1.040 bottes de foin et de 242 arbres, dont 139 arbres fruitiers, a-t-on noté, soulignant que la plupart des foyers d’incendies ont été recensés dans les localités d’Ain Abid, Ibn Ziad, Didouche Mourad, Ibn Badis et Ouled Rahmoune. «Toutes les mesures ont été prises pour faire face aux éventuels feux particulièrement les incendies de forêts qui peuvent se déclarer à travers la wilaya de Constantine», a affirmé M. Tafer, rappelant que la wilaya compte un patrimoine forestier couvrant plus de 28.000 hectares parmi sa superficie utile estimée à 125.010 hectares. Des campagnes de sensibilisation et d’information se poursuivent, en outre, en faveur des riverains des zones forestières, depuis la mise en place, en juin dernier, du dispositif anti-feux, géré avec la collaboration des services de la Conservation des forêts et des services agricoles, a encore relevé la même source. La sensibilisation est particulièrement intensive dans les grandes régions forestières, les forêts de Kef Lakhal sur les hauteurs de Djebel Ouahch et de Draâ Naga dans la commune d’El Khroub, considérées comme «des zones à risque», a souligné le responsable.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …