Home / Sports / Corruption dans le milieu du football algérien.. Les terribles aveux de Zaïm

Corruption dans le milieu du football algérien.. Les terribles aveux de Zaïm

Il a admis ouvertement avoir déboursé une somme colossale, à savoir sept milliards de centimes, la saison passée, pour motiver des équipes, pour combiner et truquer des matches afin d’assurer l’accession en Ligue 2 Mobilis.

Après le patron de l’US Biskra et député, Brahim Saou, qui avait admis en pleine Assemblée générale de la Ligue de Football Professionnel (LFP) que «tout le monde vend et achète des matches», c’est au tour du fantasque président de l’USM Annaba, Abdelbasset Zaïm, d’enfoncer le clou et de passer aux aveux sur le plateau d’une Chaîne privée. Le colosse homme d’affaires annabi a fait de fracassantes révélations, dimanche soir sur El-Heddaf TV. Il a admis ouvertement avoir déboursé une somme colossale, à savoir sept milliards de centimes, la saison passée, pour motiver des équipes, pour combiner et truquer des matches afin d’assurer l’accession en Ligue 2 Mobilis.
«En Division Amateur, c’est impossible d’accéder sans acheter des matches. Je le jure ! J’ai acheté des matches, mais je n’en vends jamais. Aucun président de club ne peut dire aujourd’hui qu’il est propre, qu’il n’ait pas acheté et vendu des matches. Si l’USMAn est en course pour l’accession en Ligue 1 Mobilis, je vais recourir aux mêmes pratiques. C’est un système et il ne faut pas mentir, cacher la vérité. Je ne suis pas venu à l’USMAn pour faire ça, mais c’est forcé. Au premier jour du Ramadhan, on doit se réunir au siège de la FAF pour la prière des Tarawihs afin de demander pardon au Bon Dieu et ouvrir une nouvelle page !», dira Abdelbasset Zaïm avant de faire une autre sensationnelle révélation.
«Un entraîneur qu’on a contacté pour la saison prochaine m’a clairement demandé de réserver une cagnotte d’un milliard et demi de centimes aux arbitres pour accéder en Ligue 1 Mobilis. Cet entraîneur joue l’accession avec un autre club», lança le boss bônois, originaire d’El-Oued, au même titre que le controversé député et cadre du FLN, Baha-Eddine Tliba qu’il accuse de monter les supporters annabis contre lui, après l’avoir destitué de son poste de président d’honneur de l’USM Annaba. L’invité poids lourd d’El-Heddaf TV s’est, d’autre part, attaqué une nouvelle fois au président de la FAF, Kheireddine Zetchi, pour son refus de se débarrasser du très contesté Mokhtar Amalou, le chargé de désignation des arbitres au niveau de la commission centrale d’arbitrage. «Zetchi tient encore à Amalou, car ce dernier l’a aidé dans l’accession du Paradou AC», tonne Zaïm qui sera sans doute convoqué par la commission de discipline de la LFP et la commission d’éthique de la FAF pour violation d’obligation de réserve.
La justice doit désormais intervenir après ces graves révélations sur le phénomène de la corruption dans notre football. Une enquête et des poursuites judiciaires s’imposent. Des sommes faramineuses et des subventions de l’Etat servent au trucage des matches, pas au développement du football national qui peine encore à retrouver son lustre d’antan. Il est temps de crever l’abcès et de nettoyer ce milieu pourri.
Larbi Bouazza

About Letemps

Check Also

CAN 2019.. L’Ouganda fait sensation

L’Ouganda, qui n’avait plus remporté un match en CAN depuis 41 ans, devance le pays …