Home / Sports / Coupe d’Algérie (1/2 finale retour) CRB 2 : CSC 0.. Le Chabab s’offre sa onzième finale

Coupe d’Algérie (1/2 finale retour) CRB 2 : CSC 0.. Le Chabab s’offre sa onzième finale

Le CR Belouizdad est le premier club qualifié pour la finale de la Coupe d’Algérie, après sa victoire hier 2-0 après prolongations, face au CS Constantine en demi-finale retour de l’épreuve populaire.

Défaits la semaine passée à Constantine sur le score d’un but à zéro, les gars de Laâqiba ont réussi à renverser la vapeur devant leur public, dans une rencontre disputée du 20-Août, et s’offrir la onzième finale de leur histoire en Coupe d’Algérie. Archi dominateurs dans le jeu, les hommes d’Abdelkader Amrani ont du attendre la 74e minute de la partie pour refaire leur petit retard grâce à Djarar, avant d’inscrire le but de la qualification dans la première prolongation par le biais du rentrant Hais (99’).
Une qualification des plus méritées, dans la mesure où le CSC n’a rien fait pour inquiéter son adversaire. La preuve, les coéquipiers de Boucherit n’ont cadré aucun tir durant le match,ni créé le moindre danger devant les buts belouizdadis. Ils ont même subi la totalité du match, et n’était leur gardien de but, Limane, ils n’auraient pas pu aller aux prolongations. Il faut dire que l’expérimenté keeper a longtemps repoussé l’échéance, en multipliant les arrêts parfois miraculeux, jusqu’à ce qu’il s’avoue vaincu dans le dernier quart d’heure de la rencontre. Toutefois, l’expulsion stupide de Yettou, peu avant l’ouverture du score du Chabab (elle sera suivie par une autre encore plus stupide de Djaâbout, en fin de partie) a complètement chamboulé les plans de Denis Lavagne, qui avait déjà grimacé en première mi-temps lorsqu’on son attaquant Abid, buteur lors du match aller, a dû sortir sur blessure. Mais justifier l’incapacité du champion d’Algérie en titre par ces deux faits de jeu, c’est enlever le mérite de leur ex-coach, Abdelkader Amrani. Dans sa bataille tactique avec son homologue constantinois, ce dernier a réussi à avoir le dernier mot grâce à un meilleur coaching.
Il a vu juste en incorporant le jeune Bousliou, et repositionné Djerrar comme avant-centre. Un changement qui avait apporté directement ses fruits, avec l’ouverture du score de ce dernier. Amrani a eu également la bonne idée de faire entrer Zeroual et Hais en prolongations, puisque c’est le premier qui avait offert, à travers un magnifique slalom, la balle de la qualification à l’ex-koubéen dans un moment crucial de la partie. Tant mieux
pour le CRB qui a pu compter, faut-il également le souligner, du soutien de son magnifique public pour réussir cette belle remontada. Invaincu depuis dix matches en Ligue 1, le glorieux club de Belcourt peut viser désormais un huitième trophée dans sa compétition préférée, en attendant d’assurer définitivement son maintien parmi l’élite. Quant au CSC, son président Arama avait peut-être raison de déclarer lors du tirage au sort de cette demi-finale, que Dame Coupe n’a jamais été intéressée par son club. Il est vrai que le vieux club de Cirta n’a jamais été si proche d’accrocher la première finale de son histoire en Coupe d’Algérie, avant de voir son rêve encore une fois se briser, sur la pelouse synthétique de l’ex-stade municipal.
Ouassel Mounir

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …