Home / Actualité / Coupe de la Confédération africaine (4e journée): USMA le chemin vers le sacre est encore loin

Coupe de la Confédération africaine (4e journée): USMA le chemin vers le sacre est encore loin

En concédant le nul, dimanche soir à Blida, face aux Rwandais du Rayon Sports pour le compte de la quatrième journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine (1-1), l’USM Alger doit encore patienter pour valider son billet pour les quarts de finale de la compétition.

Le nouveau coach usmiste Thierry Froger avait pourtant mis en garde ses joueurs avant le match contre une confiance qui tournerait à l’excès. Face à un adversaire qui avait montré des limites chez lui à Kigali onze jours plus tôt lors de la manche aller, les coéquipiers de Mohamed Amine Zemmamouche ont été surpris par la métamorphose de ce dernier. Bien disposés sur le terrain, les Rwandais ont fait preuve d’une solidité et d’une solidarité à toute épreuve ainsi que d’un réalisme froid.
D’ailleurs, ils ont ouvert le score sur une de leurs rares occasions de but et de quelle manière s’il vous plaît ! Profitant d’un long dégagement de son gardien de but, le malien Ismaila Diarra s’est joué de Hamra et Chaffai avant de crucifier Zemmamouche d’une frappe puissante dans un angle pourtant fermé (28’). Cette action illustre à elle seule la difficulté du niveau de cette Coupe de la Confédération qui est loin d’être une simple compétition comme le pensent beaucoup de supporters usmistes.
Certes, l’USMA est l’une des seules équipes avec le Raja Casablanca, El Masry et Gor Mahia à n’avoir pas encore perdu en phase de poules, mais sa prestation en demi-teinte, dimanche soir, contre un adversaire supposé être modeste prouve si besoin est, que la bande à Thierry Froger a encore du chemin à faire pour aller jusqu’au bout de son rêve africain.
«J’avais déjà déclaré avant le match que notre mission allait être difficile face à un adversaire qui est venu ici à Blida pour tout donner. Il y a encore du travail à faire dans cette équipe. Tout n’est pas parfait», a d’ailleurs reconnu à la fin du match l’entraîneur usmiste qui est d’ores et déjà appelé à corriger certaines lacunes, notamment au niveau de l’attaque qui peine à retrouver ses marques en dépit du grand nombre d’occasions de but qu’a pu se créer son équipe lors de sa double confrontation avec le Rayon Sports. A cet effet, la carte Hamia pourrait constituer une solution. Entré en jeu dans le dernier quart d’heure de jeu, l’ex avant centre du CR Belouizdad de par sa mobilité et son sens du but a apporté le plus escompté.
C’est lui d’ailleurs qui fut l’auteur du but égalisateur d’une tête imparable consécutivement à un très beau centre de son coéquipier Yaya qui avait débuté le match à un poste inhabituel a savoir attaquant de pointe avant que Froger ne se rende compte un peu tardivement de ce choix inopportun.
Au final, cela a peut-être été la cause de la perte de deux précieux points pour l’USMA qui du coup, laisse filer la première place du groupe aux Kenyans de Gor Mahia en raison d’une différence de but défavorable. Mais les Rossoneri d’Alger ont encore la possibilité d’arracher leur qualification pour les quarts de finale de la compétition et de finir leaders de leur groupe. Mais cela passe par deux victoires lors des deux journées restantes dans lesquelles ils rendront visite d’abord à la lanterne rouge les Young Africans le 19 août à Dar Es Salaam avant de recevoir neuf jours plus tard Gor Mahia dans une éventuelle finale de la première place du Groupe D. Une occasion pour l’USMA d’assumer son statut de favori en puissance de cette Coupe de la Confédération africaine 2018.

Mounir Ouassel

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …