Home / Sports / Coupes africaines: Favorable pour l’USMA, difficile pour l’ESS

Coupes africaines: Favorable pour l’USMA, difficile pour l’ESS

L’ES Sétif et l’USM Alger joueront, ce soir, les matches retour des 1/16es de finale en Ligue des champions d’Afrique et en Coupe de la CAF contre respectivement le FC Aduana Stars du Ghana et l’AS Maniema Union de la RD Congo.

La mission des Sétifiens s’annonce plus délicate que celle des Usmistes. Battus (1-0) à Dormaa et privés de l’aide de leur public, huis clos oblige, les champions d’Algérie en titre sont appelés à sortir le grand jeu pour se qualifier à la phase des poules de la C1 africaine. Il leur faudra s’imposer avec deux buts d’écart pour atteindre cet objectif. C’est leur grand objectif cette saison, après avoir été éliminés en Coupe d’Algérie et perdu tout espoir de conserver leur couronne nationale suite à leur dernière défaite à Bologhine contre l’USMA. Leur coach, Abdelhak Benchikha, qui a essuyé d’acerbes critiques après cet amer revers contre les Usmistes, vainqueurs en aller et retour, jouera gros ce soir. Si l’Entente ne valide pas son ticket pour la phase des poules, l’ancien sélectionneur national risque fort d’être poussé vers la sortie.
«C’est le match de la saison pour nous», concède Benchikha sur le site officiel de la CAF, tout en se méfiant énormément de ces ghanéens d’Aduana qui sont pourtant à leur seconde participation à la C1 africaine. «Ils possèdent une très bonne ligne d’attaque et nous devrons redoubler de vigilance face à eux», prévient Benchikha qui sera privé des services de son milieu de terrain, Hamza Aït Ouamar.
Le driver de l’Entente espère que ses attaquants soient à la hauteur ce soir. «Sétif a une attaque qui travaille parfaitement. Nous parvenons aux bois adverses plusieurs fois dans le match, parfois neuf à dix fois durant la même rencontre. Après, ce n’est pas le président, l’entraîneur ou le supporteur qui va rentrer pour marquer. Nous faisons tout ce qui est de notre possible pour régler le problème», a-t-il indiqué, alors que son homologue ghanéen, Yusif Aboubakar, se montre serein et confiant. «Sétif est une bonne équipe. Individuellement elle ne manque pas de bons joueurs. Maintenant, nous sommes ici pour nous qualifier.
On s’est préparé en conséquence ; l’adversaire, on connaît ses qualités et ses faiblesses. Nous ne manquons pas d’atouts, ce que nous allons de démontrer sur la pelouse dimanche», a-t-il confié au site internet de la CAF qui a désigné un trio d’arbitres du Burkina Faso pour cette déterminante confrontation entre l’ESS et Aduana Stars, dont le coup d’envoi est fixé à 19h. Ce trio est composé d’Ephrem Zio, Seydou Tiama et Max Philippo Toe. En cas d’élimination en Champions League, les camarades de Ziti poursuivront l’aventure africaine en Coupe de la CAF.

Un nul vierge suffit aux Rouge et Noir

Si l’ESS doit impérativement l’emporter avec deux buts d’avance pour atteindre la phase des poules de la plus prestigieuse des compétitions africaines, l’USMA a besoin, elle, d’un nul vierge (0-0) pour continuer son aventure en Coupe de la CAF et en découdre avec un recalé de la C1 africaine aux 1/16es de finale bis pour valider son ticket pour la phase des groupes. Les Usmistes ont fait un grand pas vers la qualification à la faveur du nul (2-2) arraché en terre congolaise où ils ont raté la victoire dans la mesure où ils avaient mené 2-0 au score avant que l’AS Maniema Union ne remette les pendules à l’heure. Les Rouge et Noir qui ont le moral au beau fixe après leur belle et précieuse victoire (3-2) en championnat devant le champion d’Algérie sortant, partent largement favoris face à cette formation congolaise novice dans les épreuves continentales. Créée en 2005 par Amisi Kumba, aliasTango Four, l’une des grandes figures du football en RDC (ex-Zaïre), l’ASMU est à sa seconde participation à cette Coupe de la CAF qui fait partie des principaux objectifs de l’USMA, en quête toujours d’un premier sacre africain. Le coach usmiste, Miloud Hamdi, reste toutefois vigilant et méfiant. «Il ne faut pas crier victoire d’avance. On doit prendre très au sérieux l’adversaire qui possède une bonne ligne offensive et qui a fait preuve d’une grande force de caractère à l’aller en remontant deux buts», prévient le jeune Hamdi qui avait emmené la formation de Soustara jusqu’à la finale de la Ligue des champions d’Afrique en 2015. Une première pour l’USMA battue alors par le TP Mazembe, l’ogre du football congolais. Ce match retour contre l’ASMU qu’abritera le stade Omar Hamadi de Bologhine ce soir à partir de 18h sera dirigé par un trio d’arbitres du Liberia composé de Jerry S. Yekeh, Johnson Gbartea et Abraham Boye Fahbulleh.

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …