Home / Actualité / Coût de la logistique du transport de marchandises: Une baisse de 15% d’ici 2025

Coût de la logistique du transport de marchandises: Une baisse de 15% d’ici 2025

L’intégration de la stratégie de logistique dans l’économie nationale devra faire baisser le coût de la logistique du transport de marchandises, qui représente aujourd’hui 35% du prix final du produit.

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a mis en exergue, hier, les ambitions de son département quant à l’introduction des services logistiques dans l’économie nationale. Intervenant lors de l’ouverture du 3e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises (Sittem) à Alger, l’orateur a révélé que cette méthode aidera d’une part à réduire, d’ici 2025, le coût de la logistique de transport des marchandises pour atteindre les 15% du prix final du produit, et d’autre part de hisser le niveau concurrentiel des opérateurs économiques. A cet effet, il a appelé les opérateurs logistiques d’œuvrer pour atteindre cet objectif et ce, par la mise en place d’une stratégie nationale de logistique, ainsi que l’élaboration d’une feuille de route. Dans ce sillage, le ministre des Transports a souligné l’existence d’un plan d’orientation dédié aux bases logistiques. «Ce plan fixe de manière précise le type et le lieu de disposition des bases logistiques et prenant en compte le type d’activités économiques et de services sur l’ensemble du territoire national», a-t-il précisé. Pour intégrer l’activité logistique dans la planification des projets de développement, Zaâlane a fait savoir que des directives strictes ont été données, dans le but de les relier au réseau ferré, aux autoroutes, à l’autoroute Est-Ouest, aux ports et aux aéroports. Evoquant le port Centre d’El Hamdania wilaya de Cherchel, le premier responsable du secteur a indiqué qu’il sera soutenu par l’intégration d’une base logistique, ainsi que de trois zones industrielles de grande superficie. «Ces zones seront reliées directement au réseau ferré, à l’autoroute Est-Ouest et à la Route nationale 1», a-t-il dit, avant d’ajouter : «Plusieurs bases logistiques seront également réalisées sur l’autoroute Est-Ouest et ce, en fonction des besoins des opérateurs économiques». En outre, Abdelghani Zaâlane a souligné le rôle important que joue le Groupe public de transport de marchandises et logistique (Logitrans) dans le développement de la logistique en Algérie. Le plan de développement de Logitrans, a-t-il dit, «sera soutenu à travers la réalisation de plusieurs bases logistiques au nord et au sud du pays, notamment dans les wilayas d’Alger, Sétif, Bordj Bou Arréridj, Oran, Tamanrasset et Tindouf». S’agissant de Sittem 2018, le ministre des Transports a estimé que ce symposium fait partie des événements importants qui marquent le développement du secteur, à l’instar du Salon international des travaux publics et du Salon de transport et de la logistique d’Alger. Pour l’orateur, «la logistique représente un secteur sensible et vital dans la vie économique et sociale de chaque pays. D’où la nécessité de fournir de plus grands efforts pour multiplier le nombre de bases logistiques et l’encadrement de cette activité qui nécessite la coordination entre les différents secteurs».

La Chine, partenaire économique majeur

Par ailleurs, le 3e symposium international sur la trans-logistique, le transit et de l’entreposage des marchandises (Sittem), qui se tient actuellement au Centre international des conférences d’Alger (CIC), est devenu un rendez-vous incontournable pour les professionnels de la logistique, de l’investissement et de l’économie. Il rassemble les acteurs majeurs de l’économie algérienne, sous la thématique «Sittem, la Chine, un partenaire économique majeur de l’Algérie». Cette thématique s’inscrit, selon les organisateurs, dans le cadre de la commémoration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Algérie et la Chine. Il vient également mettre en avant la participation de l’Algérie au projet chinois de la «Route de la soie», une initiative commerciale de la Chine pour le soutien de ses partenaires commerciaux à travers l’investissement économique.

Radia Choubane

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …