Home / Sports / CRB: Y a-t-il un pilote dans l’avion?

CRB: Y a-t-il un pilote dans l’avion?

Lors de la dernière rencontre de la saison que leur équipe avait perdue, samedi passé, à domicile face au DRB Tadjenanet (1-2), les quelques dizaines de supporters du CR Belouizdad qui étaient présents au stade du 20-Août, ont trouvé une idée originale pour envoyer un signal de détresse aux pouvoirs publics. Sur des gradins quasi vides, ils ont formé un SOS qui pouvait être visible jusqu’au Mémorial du Martyr qui trône au dessus du vieil antre des Annassers. Cette démarche désespérée de la part de ce groupuscule des inconditionnels des Rouge et Blanc, fait suite aux récents événements qui ont secoué le glorieux club de Belcourt a travers la démission collective de son staff administratif à leur tête le président El Hadj Mohamed Bouhafs, le laissant ainsi livré à lui-même. Et comme ce dernier a pris la poudre d’escampette sans régulariser ses joueurs et entraîneurs, le risque de saignée à l’intersaison au CRB est réel pour ne pas dire inexorable. D’autant plus qu’aucun investisseur ne s’est présenté pour le moment pour racheter éventuellement le Chabab comme le souhaitent depuis plusieurs semaines ses supporters qui sont allés même jusqu’à organiser lundi passé un sit-in à Belcourt pour exhorter les pouvoirs publics à voler au secours de leur club en lui créant une société nationale à même de subvenir à ses besoins. De quoi assombrir un peu plus l’avenir du CRB qui après avoir évité de justesse la relégation lors de l’exercice écoulée, risque fort de s’enfoncer dans une des plus graves crises de son histoire. Actionnaire majoritaire du club avec 75% des parts, le Club sportif amateur (CSA) est appelé encore une fois à jouer les pompiers de services pour éviter la catastrophe. Ses membres comptent à juste titre, tenir aujourd’hui une réunion d’urgence avec les actionnaires de la SSPA ainsi que les anciens dirigeants et figures marquantes du CRB pour tenter de trouver une sortie de crise à travers la mise en place d’un directoire chargé de gérer les affaires courantes du club jusqu’à l’installation d’un nouveau président pour succéder à Bouhafs à la tête du conseil d’administration. Reste maintenant à savoir si le CRB pourra surmonter rapidement cette mauvaise passe et attaquer le prochain exercice dans les meilleures conditions possibles. Pas si évident que ça…

Mounir Ouassel

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …