Home / Actualité / Dans l’éditorial de la revue El Djeich: L’ANP réitère sa mission constitutionnelle

Dans l’éditorial de la revue El Djeich: L’ANP réitère sa mission constitutionnelle

L’Armée Nationale Populaire (ANP) réitère sa désapprobation des déclarations d’anciens généraux accusés d’outrepasser leurs prérogatives dans des interviews accordés à la presse.
La revue El Djeich a publié, dans son dernier numéro, un éditorial accusant des généraux à la retraite qui, dans des interviews accordés à la presse, ont parlé de la prochaine élection présidentielle et appelé le chef d’état-major, le général de corps d’armée, Gaid Salah, à œuvrer pour «sauver la démocratie».
«Ils s’autorisent à donner leur avis sur toutes les questions, comme celles relatives à la prochaine élection présidentielle, clamant qu’il faut donner la chance aux jeunes, appelant le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, à prendre ses responsabilités pour consolider les acquis démocratiques en se prévalant d’un pseudo pragmatisme afin de minimiser les acquis enregistrés sur le plan sécuritaire, sans oublier d’autres sujets et problématiques dont ils ne maîtrisent pas les principes les plus élémentaires», écrit El Djeich.
Le torchon brûle, donc, entre le chef d’état- major et des généraux à la retraite depuis que ceux-ci lancent des appels dans des médias sur le rôle de l’armée pour, disent-ils, sauver la démocratie.
«Ces vains agissements et ces idées tendancieuses sont malheureusement exprimés par les plumes d’anciens militaires à la retraite», est-il écrit dans l’éditorial, qui accuse ces généraux d’œuvrer pour «des ambitions et des visées personnelles, au détriment de l’ANP». Le ton de l’éditorial est offensif : «Les cris des corbeaux ne sauraient atteindre l’aigle, ni même le perturber ou se confronter à lui». L’ANP aurait préféré que le débat ait lieu au sein de l’armée, comme le précise l’éditorial de la revue El Djeich. C’est dans ce cadre que l’éditorial parle de la création en 2018 de l’Ecole militaire supérieure de l’information et de la communication, encourageant et favorisant toute initiative et œuvre. L’ANP affirme que le cadre pour une communication au sein de l’armée était établi et que, par conséquent, les généraux pouvaient éviter de parler aux médias. L’armée dit opter pour un dialogue qui pouvait ne pas être public et éviter la polémique concernant la prochaine élection présidentielle. L’éditorial de l’ANP n’est pas la première riposte de l’armée, puisqu’il y a quelques jours, l’institution militaire a dénoncé les propos tenus par d’anciens généraux dans les médias. «A l’approche de l’échéance électorale présidentielle, certains individus mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises tentent, par tous les moyens, notamment les médias, de préjuger des prises de position de l’institution militaire vis-à-vis de l’élection présidentielle et s’arrogent même le droit de parler en son nom». L’ANP a réitéré la détermination de ne pas être impliquée dans la politique, comme souhaité par certains politiciens.

R. N.

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …