Home / Algérie / Décès maternels à l’ouest du pays: L’hémorragie comme cause principale

Décès maternels à l’ouest du pays: L’hémorragie comme cause principale

L’hémorragie dans toutes ses formes reste la cause la plus fréquente des décès maternels, dans la région de l’Ouest algérien, suivie des complications liées à l’hypertension artérielle, relève-t-on dans le bilan de l’Observatoire régional de la santé d’Oran (ORS), présenté à la fin du mois de décembre dernier à l’EHU «1er-novembre». Ce bilan, portant sur l’année 2017, fait état d’un taux de 34% des décès maternels dus à l’hémorragie dont 22% représentent des cas d’hémorragie de délivrance et 12% d’autres hémorragies. Les cas de complications liées à l’hypertension artérielle représentent, quant à eux 26%, précise le même bilan. La directrice de l’ORS, Nawel Belarbi, a expliqué que les bilans sont édités avec un certain décalage, en raison de la lenteur de la collecte des données provenant des différentes wilayas de l’Ouest du pays. «Cette année, l’observatoire tentera de réduire les délais de publication des statistiques relatives à l’année 2018, avant la fin du premier trimestre 2019», a-t-elle promis. Après les hémorragies et les complications liées à l’hypertension artérielle, d’autres causes de mortalité sont relevées comme les cardiopathies (maladies du cœur), les septicémies puerpérales, les ruptures utérines, les cas d’embolies pulmonaires, des anémies sévères, des cas d’insuffisance hépatiques aiguës, les maladies du système et autres pathologies. C’est la tranche d’âge 30/39 ans qui est la plus touchée par les décès maternels avec 35% des cas de mortalité. Les mêmes données statistiques ont montré que 45% des décès maternels surviennent en post-partum immédiat (période qui suit immédiatement l’accouchement) et 27% dans les 42 jours qui suivent l’accouchement alors que 13 % des cas de décès surviennent durant le 3e trimestre de la grossesse Mme Belarbi, estime que toutes les mesures prises par les pouvoirs publics afin de prendre en charge la femme enceinte, notamment dans le cadre du réseau national de la prise en charge de la femme gestante, mis en place au cours de l’année 2018, sont à même de faire baisser les taux des décès maternels.  L’Observatoire régional de la santé couvre les wilayas d’Oran, Aïn Témouchent, Mascara, Mostaganem, Relizane, Saïda, Sidi Bel Abbès, Tlemcen et Tiaret.

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …