Home / Algérie / Dérapage d’un bus scolaire à Maâtkas: Neuf lycéennes blessées

Dérapage d’un bus scolaire à Maâtkas: Neuf lycéennes blessées

Neuf lycéennes âgées entre 17 et 23 ans ont été blessées suite au dérapage d’un bus scolaire survenu, avant-hier, aux environs de 18 heures 30 minutes à proximité du lycée Bouhamdoune dans la localité de Maâtkas (à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Tizi-Ouzou). Selon les premiers bilans, le degré des blessures est quasiment léger et aucun cas de gravité n’est à déplorer. Selon les témoignages d’une blessée, le bus avait des difficultés à négocier une montée. Ensuite il s’est mis à redescendre en marche arrière avant de glisser et de se renverser. Suite à l’acheminement de ces élèves blessées vers le Centre hospitalo-universitaire (CHU), Nedir Mohamed, le wali, Abdelhakim Chater s’est tout de suite rendu au chevet des victimes.
Une visite durant laquelle il a rassuré les élèves et leurs familles que les services de la wilaya restent à leur entière disposition et ce, en présence du directeur de la Santé et de la Population, Pr Abbès Ziri et celui de l’Education nationale (DE), Ahmed Lalaoui.

L’état des bus mis en cause

Selon les déclarations des élèves et des responsables locaux de la commune de Maâtkas, la cause principale de cet accident est bel et bien la l’état lamentable des bus de ramassage scolaires existants au niveau du parc communal qui datent des années 80 et 90 qui demeurent en circulation. «Comme chaque matin, nous empruntons ces bus pour rejoindre nos établissements scolaires. Malheureusement, cette fois-ci, il y a eu un incident puisque le bus est sorti de la chaussé et par la suite a dérapé. Ce qui poussé les élèves qui étaient à bord de sortir par les vitres», raconte une autre élève blessée. Pour sa part, le président de l’Assemblée populaire communale de Maâtkas, Lyès Laguel a dénoncé le déséquilibre existant entre le nombre «insignifiant» de bus scolaire existants au niveau du parc communal de leur localité et l’afflux des élèves scolarisés des 50 villages. «Les huit bus scolaires existants dans le parc communal ne peuvent pas transporter le grand nombre d’élèves des 24 établissements scolaires que compte la commune dont 17 écoles primaires, 05 CEM et deux lycées. Ce qui nous pousse à faire recours à ces bus vétustes qui ne répondent à aucune norme de sécurité routière», lâche t-il. Le P/APC a saisi cette occasion pour attirer l’attention des services de la wilaya d’attribuer des bus scolaires neufs à l’indicatif de la commune pour absorber ce déficit et mettre en fourrière ces bus défectueux pour la sécurité des élèves de la région.
A préciser que faute de moyens médicaux au niveau de la polyclinique de Souk Tenine pour la prise en charge médicale efficiente des blessés, les services d’intervention de la protection civile ont intervenu pour évacuer les victimes vers le Centre hospitalo-universitaire (CHU), Nedir Mohamed. «Nous étions au chevet de ces élèves jusqu’à 1 heure du matin. Le degré des blessures est léger», dira le premier responsable local, Lyès Laguel.
Cet accident met à nu les conditions catastrophiques dans lesquelles sont transportés les élèves. Cette situation n’est pas propre à la commune de Maâtkas, mais on la retrouve un peu partout.

Z. C. H.

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …