Home / Actualité / Derniers changements au sein de l’armée: L’ANP s’explique

Derniers changements au sein de l’armée: L’ANP s’explique

Des semaines après le début des changements au sein de l’armée, qui ont touché la majorité des régions militaires et d’autres structures des forces de sécurité, l’ANP s’exprime pour en expliquer les raisons.

C’est dans les colonnes de la revue «El-Djeich» que le commandement de l’armée a justifé ces changements: les arguments ne sortent pas du cadre de ceux donné le 23 août dernier, par le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’ANP, lors de l’installation du nouveau Commandant de la 1re Région Militaire à Blida. Ainsi, dans son éditorial, la revue de l’armée a expliqué que les dernières nominations au sein de l’ANP, viennent «consacrer le principe de l’alternance aux postes de responsabilité», soulignant que les critères de nominations ont été déterminés selon «la compétence et le mérite». «Les dernières nominations viennent consacrer le principe de l’alternance aux postes de responsabilité, sur la base des critères de la compétence et du mérite et qui participe, comme l’a souligné le général de corps d’armée, d’une tradition ancrée dans les rangs de l’ANP, en ce qu’elle constitue une opportunité pour encourager les capacités humaines, conforter leur expérience et les pousser à redoubler d’efforts au service de notre ANP», a souligné l’éditorialiste.
Il affirmera que l’ANP poursuit son processus de modernisation et de développement, suivant une planification minutieusement étudiée, reposant essentiellement sur l’exploitation rationnelle des capacités disponibles, qu’il s’agisse des moyens matériels appropriés, des armements modernes ou de la ressource humaine, qui a bénéficié d’une formation lui permettant de s’acquitter pleinement des missions qui lui sont dévolues. «Une formation qui lui a ouvert la voie vers le franchissement des différents échelons de la responsabilité, et à l’acquisition d’un précieux capital expérience du terrain qu’elle a mis à profit au service de notre armée», a-t-il précisé, affirmant que les forces armées demeurent «en permanence en état de disponibilité opérationnelle, pour faire face à toute urgence ou menace potentielle, quelles que soient sa nature et son origine». La revue El Djeich note que la parution de son numéro du mois de septembre coïncide avec l’ouverture de l’année de préparation au combat, «dans la perspective de l’édification d’une armée puissante, capable de relever les défis et de faire face à tous les risques et menaces, et ce, à travers le développement du système de défense et l’amélioration constante des capacités opérationnelles de l’ANP, afin qu’elle soit en permanence à la hauteur des missions constitutionnelles qui lui sont assignées, et de la confiance que lui témoigne notre peuple». Elle rappelle que l’APN a placé, tout au long des années précédentes, au rang de ses priorités, le maintien de la stabilité du pays ainsi que la préservation de sa sécurité et de son intégrité territoriale. «Les éléments de l’ANP, tous grades confondus, à quelque niveau de responsabilité que ce soit et là où ils se trouvent, ne ménagent aucun effort afin de hisser nos forces armées à la hauteur des aspirations de la nation», affirme l’éditorialise. Selon lui, nos forces armées n’auraient pu atteindre ce degré de compétence et d’expérience professionnelle dans tous les domaines si elles n’avaient, en permanence, mis la stabilité de l’Algérie au premier rang de leurs priorités, de leur esprit et de leurs efforts. «Les excellents résultats obtenus dans le cadre de la lutte contre les derniers résidus terroristes et le crime organisé sont la meilleure preuve que l’ANP demeure le puissant bras armé par lequel l’Algérie préservera la souveraineté de sa décision, ainsi que la sécurité de ses frontières et de son territoire», a-t-il soutenu.

Karim Aimeur

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …