Home / Actualité / Des dizaines de personnes ont été admises au CHU de Tlemcen: Alerte au faux «Khôl»

Des dizaines de personnes ont été admises au CHU de Tlemcen: Alerte au faux «Khôl»

Un faux «Khôl» des yeux, commercialisé actuellement sur les étalages, sème la panique  parmi la population.

Des dizaines de cas de lésions oculaires dues à ce produit, ont été enregistrés au service d’ophtalmologie du centre hospitalo-universitaire de Tlemcen. Dans un communiqué de presse et sur les ondes de la radio locale, la direction de la santé de la wilaya de Tlemcen a alerté la population, et l’a mise en garde quant à l’usage de ce type de khôl contrefait, et présentant des risques majeurs sur la santé publique. Selon le communiqué, «le faux khôl est commercialisé sous le label «Alitmid Al- Asawad», et sa composition chimique ne répond pas aux normes connues. De ce fait, la direction de la santé a saisi la direction du commerce, afin de saisir et retirer du marché ce type de produit. Les premières analyses effectuées par le laboratoire de contrôle de qualité, ont fait ressortir la présence de produits hautement toxiques et dangereux, qui peuvent provoquer «les irritations et des lésions de la cornée de l’œil, avec des complications irréversibles». Le «Khôl» est un produit ancestral. Autrefois, il était utilisé à des fins esthétique et médicinale, pour maquiller et soigner les yeux. Il est même considéré comme le premier antibiotique synthétisé par l’homme, il y a environ 4000 ans. Le «khôl» à l’origine ne contient pas de plomb. C’est une poudre composée essentiellement d’un mélange de soufre, de gras animal et de bois brûlé. Il existe plusieurs autres recettes traditionnelles dans la confection de ce produit cosmétique. L’une des plus classiques consiste à un mélange de «Zenjar», de sulfate de cuivre, du girofle et de l’alun calciné. Dans certaine région du pays, on y rajoute de l’huile d’olive. Le faux «Khôl» en question présente, par contre, de fortes teneurs en plomb et de limaille de fer, en plus d’autres produits non encore identifiés. Tous les patients l’ayant utilisé ont été admis au service d’ophtalmologie. Ils présentent des lésions de la cornée, et font l’objet de soins spécialisés. Selon les praticiens du service d’OPH, «certaines lésions sont sérieuses et nécessitent des soins prolongés. Ce produit est extrêmement dangereux pour l’œil, et son utilisation fréquente pourra conduire, sans aucun doute, à des lésions plus graves, et donc à une cécité». Ils sollicitent les responsables du secteur «à plus d’informations et de sensibilisation dans les milieux ruraux, où le «Khôl» est largement utilisé par les femmes, et dans certains cas même par les hommes», avant de conclure et souligner que «l’utilisation de faux produit chez les enfants comporte un risque majeur pour leur vue».

B. Soufi

About Armadex

Check Also

Ahmed Taleb IbrahimiI à l’Armée : «Écoutez les propositions des élites et des sages»

Dans une lettre intitulée «A la jeunesse du Hirak, préservez la dynamique du changement», reprise …