Home / Temps réel / Deux terroristes algériens neutralisés en Tunisie: Le bras droit de Droukdel abattu

Deux terroristes algériens neutralisés en Tunisie: Le bras droit de Droukdel abattu

Les forces de sécurité tunisiennes ont abattu samedi deux terroristes algériens ayant rejoint les groupes extrémistes en 1993 et en 2003, à Djebel Semmama dans la région de Kasserine. Il s’agit de Bilal El-Koubi, présenté comme bras droit d’Abdelmalek Droukdel, alias Abou Mossaeb Abdelwadoud, chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Dans un communiqué rendu public hier, le ministère de l’Intérieur tunisien annonce l’élimination de ce chef terroriste d’origine algérienne lors des affrontements armés survenus entre une unité spéciale de la Garde nationale et un groupe de terroristes à Khemouda, près du Mont Semmama où l’armée fait régulièrement état d’affrontements avec des groupes affiliés à Aqmi ou à l’organisation État islamique (EI). Il a été chargé, selon le ministère tunisien, de restructurer le groupe terroriste Katibat Okba Ibn Nafaâ, dont la plupart des chefs ont été éliminés en Tunisie, mais aussi de coordonner entre les dirigeants d’Al-Qaïda et ses deux filiales tunisienne et libyenne. La même source gouvernementale tunisienne, a affirmé être à cet effet, être en contact avec les autorités algériennes, d’autant plus que le terroriste abattu est considéré comme coordinateur entre plusieurs groupes terroristes dans la région. Bilal El-Koubi, recherché en Algérie depuis 1993, a été abattu dans une embuscade tendue à un groupe terroriste composé de 4 à 6 personnes. «Un terroriste recherché par l’Algérie depuis 1993 a été tué lors d’une opération menée par l’unité spéciale de la Garde nationale», a indiqué le colonel Khlifa Chibani, porte-parole du ministère de l’Intérieur. Les autres membres de ce groupe terroriste ont été, selon les autorités tunisiennes, touchés et des opérations de ratissages se poursuivent pour les identifier. Le cadavre d’un deuxième terroriste a été retrouvé hier, par les forces de sécurité tunisiennes près du Mont Semmama, où a été abattu Bilal El-Koubi, selon la même source. Il s’agit, selon le communiqué de l’Intérieur, du dangereux terroriste algérien Béchir Ben Néji, alias Hamza El-Nemr ou El-Morr, connu pour avoir planifié, avec Droukdel des attentats, notamment un déjoué à Hammamet, en Tunisie. Âgé de 35 ans, il a rejoint les organisations terroristes en Algérie en 2003 avant de rejoindre la phalange Okba Ibn Nefaa en 2013 et participer à toutes les opérations terroristes menées par cette brigade terroriste. «Il s’agit du chef de la cellule de Mont Semmema», ajoute le ministère de l’Intérieur tunisien. Hamza El-Nemr était activement recherché par les forces de sécurité algériennes depuis des années. L’annonce de l’élimination de ces deux chefs terroristes algériens en Tunisie, survient un an après celle de l’annonce faite par les autorités tunisiennes, de la mort de l’Algérien Mourad Chaïb, chef de la katiba Okba-Ibn-Nafaâ, démantelée dans le sillage de l’offensive menée par l’armée tunisienne contre les cellules terroristes et leurs réseaux de soutien, suite aux attentats de juin 2015, à Sousse et au Musée du Bardo.

Fella Hamici

Check Also

Open d’été (natation).. Record d’Algérie pour Amel Melih au 50m dos

La nageuse Amel Melih (GS Pétroliers) a établi un nouveau record d’Algérie au 50m dos …