Home / Economie / Développement des réseaux ferroviaires: La SNTF réceptionne son 1er train à grande vitesse

Développement des réseaux ferroviaires: La SNTF réceptionne son 1er train à grande vitesse

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a reçu, hier, au port d’Alger, son premier train Coradia polyvalent. Il s’agit de la première livraison d’une commande de 17 trains de chez le constructeur Alstom.

La SNTF procédera à des essais à blanc pendant le mois de février avant de le mettre en service commercial début mars prochain. Ce nouveau train «Cordia» est un train grandes lignes polyvalent bi-mode (diesel et électrique 25 kv) qui peut circuler à une vitesse de 160 km/h. C’est un train moderne et adapté aux conditions climatiques de l’Algérie. Il a la qualité d’être robuste et performant. D’une longueur totale de 110 mètres, le train est composé de six voitures dotées d’une capacité totale de 254 passagers dont 60 en première classe. Pour ce qui est des usagers de ce moyen de transport, voyageant à titre d’exemple, d’Alger à Oran, la SNTF cible la durée de 4 heures, au lieu de 5 heures.
Et dans un moyen terme, la société ferroviaire mise sur une durée de 2:45min, sur le même trajet. A condition que l’entreprise chargée de la mise à niveau des infrastructures, puissent finir les travaux dans les délais, pour que ce nouveau train puisse atteindre sa vitesse maximale de 160km/h. S’exprimant, mercredi dernier, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine III de la Radio algérienne, le directeur général de la SNTF, Yacine Ben Abdallah, a précisé que l’acquisition de nouveaux trains, en même temps que de rénover le parc roulant de son entreprise, devrait permettre de transporter 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de fret/an à partir de 2020, période durant laquelle, annonce-t-il, la SNTF prévoit de réaliser son équilibre financier. A cet effet, le ministère des Travaux publics et des Transports a annoncé le lancement d’un nouveau projet de train vers l’aéroport d’Alger. Il s’agit de creusement d’un tunnel ferroviaire de 1,4 km sous la Rocade autoroutière sud reliant Dar el Beida à Ben Aknoun vont être lancés prochainement au niveau de la bretelle de l’aéroport d’Alger. Ces travaux seront lancés dans le cadre de la réalisation d’une desserte ferroviaire qui reliera l’aéroport Houari Boumediène au réseau ferré national. Cette nouvelle liaison ferroviaire dotera bientôt l’aéroport d’Alger d’une nouvelle offre de transport alliant confort et sécurité au service de l’intérêt général. Les autorités publiques semblent avoir compris qu’il est nécessaire de développer les réseaux ferroviaires en Algérie, permettant un meilleur développement de l’économie nationale. Près de 3800km de voix ferrées existent actuellement, qui sont malheureusement exploitées que dans le cadre du transport des voyageurs. Les opérateurs économiques notamment privés sont peu nombreux à solliciter la SNTF pour le transport de leur marchandise à travers le pays. C’est pour cette raison que la SNTF tente de les attirer à faire le choix des rails en ce qui concerne le transport des marchandises.

Fella H.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …