Home / L'edito / Difficiles tractations

Difficiles tractations

Le duo Bedoui-Lamamra a, selon une «source sûre» citée par l’APS, entamé les consultations pour former le nouveau gouvernement, auquel échoira la lourde tâche de gérer la période de transition, durant laquelle devrait se tenir une «conférence inclusive» de sortie de crise.
La formation de ce gouvernement, qui devait intervenir «incessamment», selon les propos de Bedoui, risque bien de tarder eu égard, d’abord, au refus catégorique de la rue de céder une once de ses exigences, mais aussi à celui des potentiels «candidats», qui ne voudront pas prendre le risque de se voir discrédités à jamais, parce’ qu’ils auront marché dans la combine, et accepté de jouer le jeu du pouvoir. Des partis d’opposition ont pris les devant, pour refuser l’offre avant qu’elle ne leur soit faite, tous comme les syndicats autonomes du secteur de l’éducation qui, eux, ont été officiellement contactés.
Ils ont, dans un communiqué rendu public, évoqué «le devoir national» pour refuser l’offre, et réitéré leurs revendications qui sont celles des manifestants, réclamant notamment leur «refus de la prorogation du mandat de Bouteflika». Premier contact, premier échec. A ce rythme, et compte tenu de l’absence de structures qui encadrent le mouvement de colère, il sera quasi-impossible au Premier ministre, de convaincre y compris dans le camp des soutiens, qui ne se distinguent ces derniers temps que par la multiplication des défections.
S. M.

About Letemps

Check Also

Presse indépendante, dites-vous ?

Me Ali Yahia Abdennour disait un jour : «Quand je défends les droits de l’Homme, …