Home / Algérie / Direction de distribution de Tizi-Ouzou: Près de 200 piratages d’électricité recensés

Direction de distribution de Tizi-Ouzou: Près de 200 piratages d’électricité recensés

En cette saison de grandes chaleurs où le thermomètre a affiché ce week-end les 40° au niveau de la ville de Tizi-Ouzou, la direction de la distribution de l’électricité et du gaz (DD) a organisé une journée de sensibilisation au niveau de la placette de l’hôtel de la ville (ex-mairie) pour informer la population locale sur la nécessité de rationnaliser l’usage de l’énergie et les conséquences négatives du gaspillage de l’électricité.

notamment avec l’usage abusif et non-modéré des moyens de climatisation. Une initiative qui entre dans le cadre de la caravane nationale de sensibilisation sur l’utilisation rationnelle de l’énergie qui a débuté le 1er du mois en cours et qui s’étalera jusqu’au 20 courant et qui touchera les 16 wilayas du pays. A cette occasion, le directeur de la Société de la distribution de l’électricité et du gaz (SDC), Mohamed Djouadi a tiré à boulets rouges sur le fléau de piratage de compteurs de l’électricité qui persiste au niveau local et ce, malgré l’installation de compteurs électronique par la Sonelgaz pour y faire face.
Pour illustrer ses propos, il a affirmé que près de 200 cas de piratages ont été recensés par leurs services durant le 1er semestre de l’année en cours. «On déplore ce genre de comportements et d’incivisme de la part de certains clients qui provoquent des perturbations du réseau électriques». Par ailleurs, il a dénoncé l’absence de la culture d’une consommation modérée et rationnelle de l’énergie au sein de la société algérienne. D’après lui, il est temps à ce que les ménages optent pour la consommation du gaz au lieu de l’électricité, sachant que 98% de l’électricité est produite à base de gaz. Se référant aux chiffres, le client de la Sonelgaz consomme annuellement 40% de l’énergie que ce soit le gaz ou bien l’électricité et 60% de l’électricité. Ce qui fait ressortir que l’abonné algérien consomme +3,5% que la moyenne universelle. «C’est énorme, alors il faut qu’il y ait une culture de consommation de l’énergie électrique», a-t-il insisté.

Eclairage public : 30 milliards de centimes

En outre, il a tenu à dénoncer le gaspillage électrique qui vient non seulement de la part des clients particuliers, mais aussi par les collectivités locales suite à la non-maîtrise de la technique de l’éclairage public. D’après ses propos, 67% de la facture que paie la commune au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou est due à l’éclairage public dont la facture de consommation avoisine les 30 milliards de centimes.
En deuxième lieu, ce sont les mosquées avec 11% de la consommation locale, pour une facture de 6 milliards de centimes. «Les responsables locaux doivent opter pour la mise en place d’installations plus modernes et de haute technologie, sachant que la marché offre des installations qui répondent aux normes internationales», a-t-il préconisé. Ceci tout en les invitant à organiser des sessions de formation au profit des techniciens des APC pour les mettre à niveau sur la consommation modérée de l’énergie électrique. Au niveau national, et selon les statistiques d’une étude menée par les cadres de la Sonelgaz, il a été révélé que 08% de la consommation nationale de l’électricité est consommée par les APC, de 56 à 59% par l’éclairage public, 30% par les mosquées, 26% par les établissements scolaires, idem pour les pompages. Dans le même contexte, il a précisé qu’une campagne de sensibilisation a été menée durant le mois du Ramadhan au niveau des mosquées du pays pour sensibiliser les imams et les prêcheurs pour arriver à consommation rationnelle et modérée de l’électricité. Une campagne, dira t-il, qui a donné des fruits sur le terrain puisque la consommation a sensiblement baissé, puisque certaines mosquées ont opté pour l’énergie photovoltaïque.
A souligner que l’arrivée de cette caravane nationale de sensibilisation a été rehaussée par le wali, Mohamed Bouderbali, le directeur de la SDC et l’association des consommateurs au niveau de la placette de l’hôtel de la ville.

Z.C. Hamri

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …