Home / Economie / Direction du commerce de Bouira.. Les agents de contrôle réclament la sécurité

Direction du commerce de Bouira.. Les agents de contrôle réclament la sécurité

Les contrôleurs de la direction du commerce de Bouira reviennent à la charge. Ils ont tenu un sit-in de protestation, hier, devant le siège de la direction pour exprimer leur refus catégorique de sortir sur le terrain et d’assurer la mission de contrôle durant le mois de Ramadhan, notamment en cette période que vit actuellement le pays. Près de 200 fonctionnaires qui ont pris part à l’action d’hier se disent prêts à aller jusqu’au bout. Leur travail consiste à contrôler les activités commerciales et surtout à réprimer la fraude. Ce que les commerçants n’acceptent pas. Et les simples visites finissent par des agressions verbales ou physiques. «Nous refusons que nos agents partent sur le terrain, surtout avec tout ce qui se passe actuellement à travers le pays. La situation a beaucoup changé. Le risque d’être agressé est trop élevé», a déclaré un membre de la section syndicale de la direction du commerce. Les fonctionnaires du secteur du commerce ont déjà protesté contre les nouvelles instructions du ministère de tutelle.
Les doléances des protestataires sont restées lettre morte. Pour tenter de rassurer les protestataires, le ministère a déclaré que les agents seront accompagnés par les services de sécurité quand ils effectuent les visites sur le terrain, notamment au niveau des marchés de proximité. «La police ne pourra pas nous protéger. Durant le mois sacré, il n’y pas que les marchés de proximité que nos agents vont contrôler, il y a aussi les milliers de commerçants à travers la wilaya. Ce n’est pas une simple tâche, surtout un mois de Ramadhan. Aussi, il faut reconnaître que les commerçants ne nous aiment pas», ajoute un autre protestataire. En plus du sit-in d’hier et d’autres prévus dimanche et jeudi prochains, les fonctionnaires vont observer une grève générale tout en assurant le service minimum. Dans le cas où le ministère du commerce ne répond pas favorablement à leurs doléances, les protestataires menacent de poursuivre le mouvement de grève.
Ali Cherarak

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …