Home / Actualité / Dispositif ANEM: Près de 1000 propositions rejetées par les jeunes

Dispositif ANEM: Près de 1000 propositions rejetées par les jeunes

Apparemment, les offres d’emploi proposées par les systèmes de l’Agence nationale de l’aide à l’emploi (ANEM), connues pourr des rémunérations «infimes» ne dépassant pas 15.000 DA même pour les universitaires, ne semblent pas répondre aux attentes des jeunes chômeurs.

Ainsi, près de 10.000 postes ont été refusés entre le mois de janvier et septembre 2018, par les jeunes demandeurs d’emplois, au niveau national dans les agences de l’ANEM. C’est ce qu’a fait savoir hier, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali. «9843 demandeurs d’emploi ont rejeté des offres d’emploi, alors que 269.993 demandeurs ont été placés dans le cadre de l’emplacement classique, entre janvier et septembre 2018», a déclaré hier, Mourad Zemali.
Lors d’une conférence qu’il a animée à l’Ecole Supérieure de la Sécurité Sociale, le ministre a expliqué que «parmi ces demandeurs qui ont rejeté les offres, 83% sont des hommes et 16% sont des diplômés universitaires». Par ailleurs, le ministre a annoncé qu’«un budget de 735 milliards de dinars a été consacré à la création d’emploi. Entre autres, il a souligné que 20.950 jeunes demandeurs d’emploi ont été placés, dont 11.065 ont été placés par des organismes privés de placement». Le ministre avait déclaré, lors de la clôture de la 7e édition du Salon national de l’emploi (Salem-2018), qui s’est tenu du 21 au 27 mars dernier, que 500.000 demandeurs d’emploi seraient placés cette année.
Ils se répartissent sur 400.000 placements classiques, et 100.000 dans le cadre du Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP). À ces prévisions s’ajoute l’objectif de création de 23.000 micro-entreprises.
S’agissant du budget alloué pour la création d’emploi, notamment pour le secteur, dans le cadre du PLF 2019, il est estimé à 181,093 milliards DA. Dans ce contexte, M. Zemali a précisé récemment que plus de 90% du budget de fonctionnement étaient destinés à la promotion de l’emploi, la modernisation de l’administration et la couverture sociale des franges vulnérables. «Dans le cadre de ce projet de loi, un budget de 49,1 milliards DA a été affecté au dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), sachant que les recrutements dans le cadre de ce dispositif ne se feront qu’en remplacement des fonctionnaires ayant été recrutés au titre des placements classiques dans le monde du travail» a-t-il dit. Pour l’emploi dans la région du sud à titre d’exemple, le ministre a fait savoir que 14.000 postes d’emploi sont prévus, exclusivement pour les jeunes dans différentes régions du sud. «Le secteur a donné des instructions fermes pour que ces 14.000 jeunes soient installés dans leur poste avant la fin de l’année en cours dans le sud du pays».

Smail Mimouni

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …