Home / Algérie / Dispositif sécuritaire «spécial Ramadhan»: 400 policiers mobilisés à Tizi-Ouzou

Dispositif sécuritaire «spécial Ramadhan»: 400 policiers mobilisés à Tizi-Ouzou

Dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif sécuritaire «spécial Ramadhan», 400 policiers ont été réquisitionnés pour assurer la sécurité du citoyen jusqu’à des heures très tardives lors des veillées nocturnes. Ces policiers seront répartis dès aujourd’hui qui coïncide le premier jour de ce mois sacré sur tous les sites enregistrant une grande affluence de citoyens après la rupture du jeûne dont les places publiques en l’occurrence celle de M’Barek Aït Menguellet, l’olivier, celle de l’ex-mairie dans le centre-ville.
Ajouté à cela, la maison de la culture, les salles de cinéma, les maisons de jeunes, l’esplanade du stade du 1er novembre, la Tour, les mosquées et les cités populaires. C’est du moins ce qu’a affirmé le chef de service de la sécurité publique au niveau de la sûreté de wilaya, le commissaire principal Ahmed Belhout, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au niveau du siège de la sûreté de wilaya.
En matière de gestion de la sécurité routière, le même conférencier a fait savoir qu’un plan de renfoncement sécuritaire sera mis en place au niveau de 12 carrefours du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou tout au long de ce mois de ramadhan et ce, à de 17h jusqu’à 2heures du matin. «Ces carrefours seront totalement sécurisés». Ajouté à cela, 20 patrouilles motorisées qui seront installées pour assurer une couverture sécuritaire très efficiente et la fluidité de la circulation routière. Dans le même sillage, le lieutenant de police, Hocine Haroun a souligné que les barrages seront renforcés et les édifices publics seront sécurisés. Abordant le sujet lié au plan sécuritaire mis en place pour les examens de fin d’année, le même conférencier a précisé que les 27 centres seront sécurisés par leurs forces pour l’examen de la 5e et sept centres pour le BEM.

4 groupes de police pour lutter contre les attentats terroristes

Le chef de service par intérim de la sûreté de wilaya de la police judiciaire (SWPJ), le commissaire de police Farès Hadjel a indiqué pour sa part qu’il a été prévu le renforcement du dispositif sécuritaire par l’installation de 04 groupes de la police judiciaire qui auront pour mission de veiller contre toute éventuelle menace terroriste qui pourrait menacer la wilaya. «Certes qu’il y a un recul des attentats commis ces dernières années, mais la vigilance est toujours de mise puisque le terrorisme profite de ces circonstances de grande affluence pour commettre ses actes». Parmi ces 04 groupes, deux d’entres-eux appartiennent à la brigade d’intervention et de la recherche et deux autres à la brigade mobile de la police judiciaire qui seront réquisitionnés selon la spécialité du secteur. Le même officier a saisi la même occasion, pour soulever le phénomène du vol de véhicules qui a refait surface ces derniers jours au niveau de la capitale de Djurdjura. Pour y remédier, et en plus du groupe de police judiciaire qui a été déjà mis en place, il a été prévu le déploiement de deux groupes du genre durant ce mois sacré au niveau des axes routiers qui enregistrent une grande affluence en l’occurrence le centre-ville afin d’assurer la sécurité des véhicules des citoyens. «Ces groupes de force de la police judiciaires travailleront jusqu’à des heures très tardives lors des veillées ramadhanesques».
Il faut savoir, rajoute-t-il, qu’il souhaite à ce que les forces de police maîtrisent la situation sécuritaire paisiblement, sans avoir recours aux représailles.

Z.C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …