Home / Actualité / Djamel Ould Abbès l’atteste: Bouteflika suit tout ce qui se passe dans le pays

Djamel Ould Abbès l’atteste: Bouteflika suit tout ce qui se passe dans le pays

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, a réitéré, hier, que le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, suit tout ce qui se passe dans le pays.

«Il suit tous les détails», a-t-il déclaré lors d’une cérémonie d’hommage à la mémoire de Larbi Ben M’hidi à l’occasion du 61e anniversaire de son exécution par l’armée française, dans la nuit du 3 à 4 mars 1957. Il a précisé, pour étayer ses affirmations, que c’est l’intervention personnelle du Président Bouteflika qui a mis fin à la grève du Cnapeste qui a paralysé les établissements scolaires durant des mois. Les déclarations d’Ould Abbès intervenaient au lendemain de celles de l’ancien chef de la diplomatie algérienne, Lakhdar Brahimi, selon lequel le Président est le seul décideur et sa santé ne l’empêche pas d’exercer ses fonctions. «Le Président jouit de toutes ses facultés mentales et intellectuelles. Sa mémoire est très forte et c’est lui qui me rappelle, parfois, des dates et des personnes. Hormis sa voix éteinte, il est en bonne santé. Il gouverne, gère et suit les dossiers et les affaires du pays», a déclaré l’ancien diplomate dans une interview accordée, jeudi dernier, au site Algérie diplomatique. M. Ould Abbès qui était ministre sous Bouteflika pendant plus de dix ans a témoigné que depuis son accession au pouvoir en 1999, Bouteflika donne à chaque ministre désigné une feuille de route et suit son exécution. Aussi et profitant de la coïncidence de l’hommage à Ben M’hidi avec le 8 mars, Journée internationale des droits de la femme, le patron du FLN n’a pas tari d’éloges du chef de l’Etat qui a donné, a-t-il dit, «une importance capitale à la femme algérienne». L’un des acquis des femmes sous Bouteflika serait, selon l’orateur, le quota de 30% accordé à l’élément féminin dans les Assemblées élues.
«Lors de la révision de la constitution en 2008, le Président est intervenu pour imposer 30% des femmes dans les assemblées élues», a-t-il indiqué, rappelant l’évolution du nombre de femmes à l’APN depuis 1999 à ce jour. «En 1999, il y avait seulement 15 députées femmes. Aujourd’hui, il y en a 155. Le Conseil d’Etat est présidée par une femme. En 1999, il y avait une seule femme ministre. Depuis son arrivée à la tête du pays, le Président a désigné 20 femmes aux postes de ministre», s’est-il félicité. Djamel Ould Abbès a profité également de l’occasion pour évoquer la mémoire de la moudjahida Djouher Akrour, décédée ce jeudi 8 mars à l’âge de 79 ans. Née le 23 avril 1939 à Alger, Djouher Akrour a rejoint, à l’âge de 18 ans, les rangs de l’ALN. Elle a été arrêtée et condamnée à mort par l’armée coloniale en 1957. Le patron du FLN a demandé une minute de silence à la mémoire de cette moudjahida «symbole de la lutte». Il a aussi rendu hommage à Larbi Ben M’hidi dont la cérémonie est organisée à l’occasion du 61e anniversaire de son exécution par l’armée française dans la nuit du 3 à 4 mars 1957. Son assassinat après de longues journées de torture a été d’abord, et pendant de très longues années, maquillée en suicide par les autorités françaises. Une thèse officielle qui sera démentie par le général Aussaresses qui a reconnu en 2001, dans son livre Services spéciaux, Algérie 1955-1957 avoir procédé à l’exécution sommaire par pendaison de Larbi Ben M’hidi, dans la nuit du 3 au 4 mars 1957. «On a organisé cette cérémonie pour combattre la culture de l’oubli. Larbi Ben M’hidi est un géant et architecte de la Révolution. On ne peut pas l’oublier», a déclaré M. Ould Abbès. Né en 1923 dans la région de Aïn M’lila, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, ben M’hidi a joué un rôle important dans le déclenchement de la guerre et l’organisation du Congrès de la Soummam le 20 août 1956. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité jusqu’au jour fatidique de son arrestation.

Karim Aimeur

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …