Home / Sports / Domiciliation des Fédérations sportives: La balle dans le camp des responsables du sport

Domiciliation des Fédérations sportives: La balle dans le camp des responsables du sport

Il est temps que toutes les fédérations soient logées à la même enseigne.

Les fédérations sportives sont constituées conformément aux règles, sous forme d’associations. Elles ont pour objectif l’organisation de la pratique sportive et elles regroupent les associations par la procédure d’affiliation. Elles ont également comme prérogatives de former, développer et de constituer des sélections nationales en vue de différentes compétitions internationales. Elles doivent disposer d’un siège dans un lieu qui correspond généralement avec le sport. Lors d’une conférence sur les infrastructures à Alger en 2014, un spécialiste dans le domaine de sport de haut niveau, un professeur Belge, avait mis l’accent sur les valeurs du sport, de ses infrastructures, et de sa performance. D’où une question lui a été posée : «où sont domiciliées les structures fédérales?» et sans réfléchir de répondre : «Toutes les fédérations devraient avoir comme lieu de travail un espace au sein des centres de sport où tout s’y prête. Le mieux encore, c’est de les mettre toutes au sein d’un espace réservé exclusivement à la haute performance.» La déception de certains responsables de structures fédérales sportives algériennes est grande. Ces derniers qui souhaiteraient se retrouver dans des lieux qui correspondent au mouvement sportif, se retrouvent généralement dans d’autres lieux loin de correspondre à leur mission.
D’autres louent des appartements ou des villas à des sommes astronomiques, ce qui est généralement contraire à la loi.
Pour sa part, la fédération algérienne de natation qui a de tout temps élu domicile à la piscine du 05-juillet, loue aujourd’hui une villa, mais pour quelle somme ? Bien avant, les fédérations algérienne de judo, de voile, de natation et du sport équestre avaient bénéficié respectivement d’un tatami situé à Bouzaréah, de la piscine du 05 juillet, d’un espace à l’École nationale de Tamentfoust et enfin celui de l’école du Caroubier de l’OPLA.
De son côté, la Fédération algérienne de tennis (FAT) a récemment souhaité implanter son centre fédéral au Tennis club de Bachdjarah (Alger) pour un meilleur développement de la discipline durant les années à venir, a annoncé le président de l’instance fédérale, Mohamed Bessaâd. Une excellente initiative de la part d’un responsable qui souhaiterait voir sa discipline sortir de sa coquille.
«J’ai discuté ces derniers mois avec le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) concernant ce sujet. Nous sommes en train de préparer à notre niveau, un dossier pour que l’on puisse implanter ce centre fédéral à Bachdjarah. Nous estimons que c’est la meilleure solution pour nous à l’effet de pouvoir développer cette discipline», a-t-il affirmé. Il faut signaler que le centre fédéral permette à la direction technique nationale (DTN) de travailler sur de bonnes bases «correctement» et «à long terme». Les responsables du sport à plus haut niveau sont avertis de la perte sèche d’argent laquelle pourrait engendrer des conséquences importantes sur la préparation des athlètes. Que toutes les fédérations sportives soient domiciliées à la même enseigne ou dans leurs infrastructures respectives serait la meilleure des solutions. En revanche, plusieurs fédérations continuent de mettre des sommes faramineuses afin de louer des villas, alors que cet argent pourrait servir à développer leurs pratiques sportives à tout point de vue. Durant l’exercice de l’ancien ministre de la jeunesse et des sports, le Pr Tahmi, il a été question de la construction d’une maison des fédérations, ou de mettre toutes les fédérations chacune dans son lieu de prédilection. Celles-ci devaient voir le jour en 2017, mais aucune information n’a filtré sur cette infrastructure située non loin de l’institut supérieur des sports. Cela dit et au train où vont les choses, même le budget alloué aux fédérations pour leur développement ne suffira point.

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …