Home / Sports / DRB Tadjenant – JS Kabylie, demain à 16h00: Un duel crucial pour le maintien

DRB Tadjenant – JS Kabylie, demain à 16h00: Un duel crucial pour le maintien

La JSK est appelée à livrer, demain ( 16h00) à Tadjenant, un match couperet face au DRBT local pour le compte de la 20e journée de la Ligue I Mobilis. Un match à six points entre deux équipes qui luttent pour leur maintien et où la défaite est interdite surtout pour l’équipe kabyle, dont le sort en Ligue I peut être déterminé à l’issue de cette décisive empoignade. Classée à la 13e place avec 19 points, soit juste devant le DRBT (14e, 18 points), la JSK qui n’a plus goûté aux délices de la victoire en championnat depuis le 17 octobre 2017 à Tizi Ouzou contre l’USMH (2-1), soit une longue série noire de douze matchs, est condamné à réaliser un bon résultat dans l’empoignade de demain si elle ne veut pas se retrouver à l’issue de cette 20e journée dans la position du premier relégable. En effet, en cas de victoire, le DRBT qui comptera 21 points va passer devant la JSK au classement général, ce qui n’est pas fait pour arranger les affaires de la formation kabyle d’autant plus que les autres concurrents pour le maintien à savoir l’USB ( 19 points) et l’USMH ( 17 points) évolueront à domicile face respectivement à l’OM et l’USMA. Au delà de l’enjeu sur le plan typiquement comptable, la rencontre de demain peut être également considérée comme celle de la dernière chance pour l’entraîneur de la JSK Nordine Saâdi. Faisant l’objet d’acerbes et récurrentes critiques de la part, il faut le souligner d’une partie infime de supporters, mais surtout de la part de certains dirigeants et personnes gravitant autour du club, le technicien kabyle qui a hérité d’une situation catastrophique lorsqu’il a été appelé par le nouveau patron du club Cherif Mellal pour prendre en main la barre technique, n’a pas, il faut le reconnaître, réussi le fameux déclic tant attendu. En quatre matchs disputés en championnat, Saâdi n’a pas récolté le moindre succès, et pire encore l’équipe a concédé deux nuls à domicile devant des adversaires directs pour le maintien à savoir l’USMB (1-1) et le NAHD (1-1). C’est dire que sur le plan comptable, Saâdi n’a pas fait mieux que ses prédécesseurs à la barre technique, d’où la question de savoir si le problème de la JSK est vraiment celui de l’entraîneur du moment qu’avant Saâdi, les trois autres staffs techniques (Rahmouni, Chay et Aït Djoudi) qui se sont relayés sur le banc des Jaune et Vert, n’ont offert eux aussi que trois petites victoires à l’équipe. Mais comme la JSK est dans la zone rouge et que le nouveau président Cherif Mellal ne cesse de subir des pressions de la part de certains proches du club, il va sans dire qu’une éventuelle défaite de la JSK demain à Tadjenant, va céder certainement le sort de l’entraîneur Nordine Saâdi, lui qui ne semble pas céder à la pression encore moins à la fatalité quant au sort de la JSK. «C’est vrai que le match de ce vendredi face à Tadjenant constitue un enjeu important pour les deux équipes au vu de leur classement, mais j’estime que ce n’est pas le résultat de cette rencontre qui déterminera le sort de mon équipe encore moins celui de Tadjenant car il reste encore beaucoup de matchs avant la fin du championnat. Néanmoins, j’estime qu’après notre semi-échec à domicile face au NAHD, on doit impérativement réagir ce vendredi à Tadjenant où mon équipe doit éviter la défaite», lançait, hier, Nordine Saâdi en conférence de presse, lui qui sera certainement soulagé avec le rétablissement de son milieu de terrain Boukhenchouche, qui avait manqué cruellement à l’équipe lors du dernier match face au NAHD.

Ali Chebli

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …